Si vous ne pouviez garder qu'un seul appareil entre l'ordinateur portable, le smartphone ou le téléviseur, lequel choisiriez-vous ? En Grande-Bretagne, une étude de l'Ofcom montre que les résultats sont très dépendants de l'âge de la personne qui répond.

L'Ofcom, le régulateur britannique des médias audiovisuels et des télécommunications, a publié ce mois-ci une très grande enquête (.pdf) repérée par Slashgear, qui s'intéresse à l'évolution du marché des communications en Grande-Bretagne, certainement proche des tendances que l'on constaterait également en France. L'homologue britannique du CSA et de l'Arcep y publie énormément de données issues notamment de sondages, qui montrent par exemple que le temps passé devant la télévision continue de décliner (11 minutes par jour de moins en 2014 qu'un an auparavant), qu'il y a de plus en plus de personnes qui ne regardent quasiment plus la télévision, que la VOD sous toutes ses formes prend de l'ampleur, ou encore que la moitié des internautes utilisent YouTube pour trouver des informations.

Mais le plus intéressant est peut-être dans le volet de l'étude consacré aux smartphones. L'Ofcom note en effet que les deux tiers des adultes britanniques ont désormais un smartphone (iPhone, Android, etc.), et que pour la première fois, le smartphone est devenu l'appareil préféré des Britanniques pour se connecter à internet, devant l'ordinateur portable. 48 % des sondés se disent "accrochés" à leur téléphone mobile, 29 % le consultent dès le levée du lit (48 % chez les 18-24 ans), et 42 % l'utilisent pour regarder de courtes vidéos.

Pour les jeunes générations qui l'utilisent aussi pour regarder la télévision, le téléphone portable a très largement dépassé le téléviseur comme objet fétiche, alors que les aînés sont encore très attachés au poste à télécommande. Un graphique montre de façon impressionnante cette fracture générationnelle, lorsque l'on demande aux sondés quel appareil leur manqueraient le plus si on leur retirait. Les 16-24 ans sont 59 % à citer leur smartphone, et seulement 2 ou 3 % chez les plus de 65 ans. Inversement, ces derniers sont encore très accrocs à leur bon vieux téléviseur (68 % chez les plus de 75 ans), alors que les jeunes y attachent une importance très secondaire (17 % chez les moins de 24 ans) :

En regardant dans le détail, on voit aussi des particularités intéressantes entre les générations. Les 35-44 ans sont ainsi beaucoup plus dépendants de la tablette (9 %), déjà en passe de tomber en désuétude, que les jeunes générations qui sont passés à des smartphones à l'écran plus imposant, ou les anciennes générations qui n'ont jamais prêté attention à l'iPad ou à ses concurrents. Ils ont aussi passé l'âge de se sentir accroc à leur console de jeu, alors qu'elle reste indispensable chez 7 % des adolescents ou jeunes adultes de 16-24 ans.

On voit aussi que le livre, les journaux ou les magazines papier ne font de la résistance que chez les anciens, et qu'ils n'ont aucune importance sous les 55 ans.

L'ordinateur, qui était autrefois un moyen d'accès incontournable à Internet, n'a plus non plus beaucoup d'importance chez les internautes. Lorsqu'on leur demande quel est l'appareil le plus important pour se connecter, ils ne sont plus que 14 % à citer l'ordinateur de bureau alors qu'ils étaient encore 28 % en 2013. Le portable passe de 46 % à 30 %, alors que le smartphone et la tablette sont devenus les modes privilégiés : 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés