Microsoft a confirmé que les mises à jour de Windows 10 seront imposées aux utilisateurs lorsqu'ils installeront Windows 10. En pratique, la firme de Redmond pourra donc installer ou retirer ce qu'elle veut sans demander l'autorisation préalable.

L'information avait déjà filtré en mai dernier, mais elle a été officiellement confirmée par Microsoft. Les particuliers qui installent Windows 10 sur leur ordinateur ne seront pas libres de choisir les mises à jour du système d'exploitation et autres services complémentaires qui pourraient être proposés par Microsoft tout au long de la vie de l'OS. Sur les versions Windows 10 Home, Microsoft pourra installer ce qu'il veut pour faire évoluer les fonctionnalités de Windows, en supprimer, modifier des outils, ou ajouter des services ou des publicités. Microsoft sera chez lui chez vous.

"Le contrat de licence de Windows 10 exige que la Mise à Jour Automatique soit permise pour faire en sorte que nos clients restent en sécurité et pour fournir Windows en tant que service", a ainsi confirmé Microsoft à Re/Code. Seuls les clients professionnels qui installent Windows 10 Pro pourront désactiver la mise à jour automatique, qui ne concernera pas uniquement les mises à jour de sécurité, mais tout ce que Microsoft imagine être nécessaire à l'évolution de son système, ou de ses intérêts commerciaux.

Même s'il continuera de vendre Windows 10 au prix fort après la période de mises à jour gratuites, Microsoft considère désormais que son système d'exploitation est un "service" et non un logiciel. L'utilisateur paye pour y accéder, mais lorsqu'il y accède, il doit accepter l'évolution du service.

Dans un document Powerpoint présenté aux investisseurs, Microsoft expliquait récemment qu'avec Windows 10, "Microsoft fournira de nouvelles fonctionnalités à travers le temps" et qu'il voit désormais Windows comme "Windows as a Service", avec "des mises à jour continues dans le temps, avec de nouvelles innovations pour aider nos clients à être plus productifs et avoir plus de plaisir". La firme expliquait que ces mises à jour affecteraient la manière d'estimer les revenus générés par les achats de Windows, puisque les mises à jour permettront de générer des revenus en fonction des opportunités commerciales.

Comme nous l'avons montré en analysant la politique de vie privée de Windows 10, Microsoft voit désormais son système d'exploitation comme un support évolutif de publicités ciblées. Lors de l'installation, les options par défaut autorisent Microsoft à collecter tout un ensemble de données privées et à les envoyer vers ses serveurs, à la fois pour offrir des services personnalisés à ses utilisateurs, tels que l'assistant Cortana, mais aussi pour partager des informations avec des annonceurs.

Les mises à jour automatiques obligatoires pourraient donc être l'occasion pour Microsoft d'imposer des produits publicitaires dans Windows 10, personnalisés selon chaque utilisateur. La firme de Mountain View a déjà utilisé les mises à jour de Windows à des fins publicitaires, de façon discrète mais réelle, avec son outil permettant à chaque utilisateur de réserver sa copie de Windows 10. La publicité est venue s'afficher dans le systray, à côté de l'horloge, à travers le système de mises à jour Windows Update, en se faisant passer pour une mise à jour de sécurité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés