Les enquêteurs américains qui ont fait tomber l'eBay de la drogue Silk Road ont aussi profité de l'argent de la drogue. Mercredi, l'un des principaux agents en charge de l'enquête a admis avoir détourné des bitcoins à son profit personnel, engrangeant l'équivalent de plus d'une centaine de milliers de dollars.

Les Ripoux sont sur internet. Mercredi, un ancien agent de la Drug Enforcement Administration (DEA) a admis avoir détourné des bitcoins à son propre profit lorsqu'il enquêtait sur Silk Road, la plateforme anonyme de vente de drogues basée sur le réseau Tor, dont le fondateur a été condamné à la prison à perpétuité en mai dernier. L'enquêteur avait demandé à l'administrateur du site de lui fournir d'importantes sommes d'argent en bitcoins, contre des informations sur les investigations en cours.

Présenté mercredi à un tribunal de San Francisco, l'ancien agent de la police anti-drogues américaine Carl Force a plaidé coupable sur plusieurs chefs d'accusation, dont l'extorsion, le blanchiment d'argent et l'entrave à la justice. Lui et un autre agent du Secret Service, Shaun Bridges, sont poursuivis pour avoir volé des bitcoins qui auraient dû être saisis par les autorités fédérales.

Des documents apportés au tribunal démontreraient que Carl Force, qui se faisait passer sur Silk Road pour un vendeur de drogues sous le pseudonyme de "Nob", avait convaincu en août 2013 le fondateur du site de lui payer l'équivalent de 50 000 dollars en monnaie électronique, pour l'informer sur l'enquête menée par la police fédérale américaine (a priori, si l'on comprend bien, pour lui tendre un piège). L'agent aurait alors fait part de la discussion à sa hiérarchie mais en prétendant qu'aucun paiement n'avait été effectué, alors qu'il s'était fait payer directement sur son portefeuille Bitcoin personnel.

L'homme aurait par ailleurs renouvelé sa proposition en septembre 2013, cette fois-ci en cachant totalement la manoeuvre à la DEA, et en réclamant 98 000 dollars en bitcoins.

Carl Force est par ailleurs accusé d'avoir accepté sans autorisation un contrat de consulting pour le studio de cinéma 20th Century Fox, qui prépare un film sur l'enquête contre Silk Road. Il aurait été payé 240 000 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés