L'intelligence artificielle de Facebook avait un doute mais non, ceci n'est PAS un papillon...

"Qu'est-ce que vous voyez ?". La question du test de Rorschach posée par les psychiatres est célèbre, mais il faudra que l'intelligence artificielle de Facebook chargée de reconnaître le contenu des images passe sur le divan. The Register rapporte ainsi qu'un de ses lecteurs s'est trouvé confronté à un CAPTCHA de Facebook qui lui demandait d'identifier toutes les images représentant un papillon, comme test anti-spam. Mais parmi les images proposées figurait un "papillon" d'un genre bien particulier, avec tatouage et piercings. Si vous n'êtes pas au travail et si votre code moral ne l'interdit pas, voici ici l'image d'origine.

L'utilisation d'un tel CAPTCHA est un moyen pour Facebook d'entraîner son intelligence artificielle à reconnaître les objets dans des images, et ainsi à mieux comprendre ce que vous faites sur vos photos et vidéos, pour toujours mieux vous connaître. Le CAPTCA affiche ainsi des images dont il est certain d'avoir la bonne interprétation, pour valider le test anti-spam, et d'autres images pour lesquelles il a un doute. L'humain qui passe le test aide alors l'IA à savoir si l'image qui pose problème et qui n'entre pas en compte dans le résultat du test est bien (en l'espèce) un papillon ou non.

"Nous utilisons des filtres pour aider à empêcher que des images répréhensibles apparaissent", explique Facebook à The Register. Mais "l'une de ces images est apparue dans ce cas, et nous l'avons rapidement supprimée lorsque nous en avons pris connaissance", se défend le réseau social. "Nous sommes désolés que cette image soit apparue, et nous allons revisité les catégories d'images pour cette fonctionnalité, pour aider à s'assurer que les sélections soient conformes à nos politiques".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés