Les pages ou messages Facebook qui reçoivent des "like" et des commentaires seront moins mises en avant sur les pages des amis. Sauf à payer.

Facebook a annoncé mardi une mise à jour de son algorithme de sélection des contenus affichés sur le fil d'actualités des membres, pour mieux prendre en compte les grandes tendances générales détectées grâce à l'outil déployé en fin d'année dernière, qui permet aux utilisateurs de signaler les messages qui ne les intéressent pas. Trois modifications ont été apportées à la philosophie générale de la page, censée mettre en avant l'information qui sera la plus pertinente pour chacun. 

Tout d'abord, les utilisateurs qui ont peu d'amis rattachés à leur compte pourront voir plusieurs messages  d'un même ami à la suite, alors que l'algorithme l'empêchait jusqu'à présent. Ensuite,  pour ceux qui ont au contraire un réseau d'amis et de pages suivies très actifs qui publient beaucoup d'informations chaque jour, Facebook veillera à faire remonter prioritairement les contenus publiés par les "amis auxquels vous tenez", pour faire passer l'information des autres au second plan. "Cette mise à jour essaye de faire que l'équilibre du contenu soit le bon pour chaque personne", explique Facebook, qui bien sûr ne détaille pas les critères pris en compte pour évaluer l'importance d'un ami précis pour chaque personne, ou l'importance de ses publications.

En revanche, Facebook explique que désormais, les fils d'actualités seront moins pollués par les commentaires ou les "like" postés par ses amis sur des sujets qui n'ont pas ou peu d'intérêt pour soi. Le réseau social a en effet pris conscience que les utilisateurs ne voulaient pas forcément savoir tout ce que disait ou faisaient leurs amis sur le réseau, mais qu'ils s'intéressaient surtout aux informations qui sont publiées spécifiquement à destination du réseau d'amis. Dès lors, si vous commentez une information publiée sur la page Facebook de Numerama, vos amis ne la verront pas, ou pas souvent. En revanche si c'est vous qui la publiez dans votre statut, elle sera mise en avant chez vos contacts.

Cette dernière modification pourrait donc avoir beaucoup d'incidence sur la visibilité des pages qui suscitent beaucoup de commentaires ou de "likes", et qui bénéficiant dès lors d'un effet viral. Facebook reconnaît d'ailleurs que "dans certains cas", la visibilité des posts et le trafic généré pourrait chuter. Bien sûr, c'est uniquement pour améliorer la pertinence des messages publiés sur le fil de chaque utilisateur, et pas du tout pour pousser les entreprises à acheter leur mise en avant, qui n'a plus rien de naturelle :

A titre d'information, Facebook estime qu'avec un budget de 19 euros par jour, Numerama pourrait glaner entre 36 et 144 "j'aime" supplémentaires par jour (ce qui est totalement hors de prix pour un média) :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés