Le Monde constate que 5 sites ont été bloqués, mais n'a obtenu des explications que pour quatre d'entre eux. Le cinquième est-il censuré uniquement parce qu'il est un "média de contre-information anti-kurde", selon les termes du quotidien ?

Doit-on considérer comme un fait acquis que les cinq sites internet dont le ministère de l'intérieur a ordonné le blocage sont effectivement des sites "dont le contenu provoque à des actes de terrorisme ou fait publiquement l'apologie d'actes de terrorisme", comme l'affirme la page officielle vers laquelle sont redirigés leurs visiteurs ? En l'absence d'ordonnance publique ou de jugement sur lequel apparaîtraient les motifs de la décision, l'internaute en est réduit soit à faire confiance aux services de police sur la qualité de leur jugement, soit à vérifier par eux-mêmes en contournant le blocage. Soit à faire confiance aux médias qui tentent de comprendre pourquoi un site de presse est censuré sur ordre de la police française, fut-ce un média islamique engagé.

Par souci d'exercer le rôle de contre-pouvoir reconnu à la presse en démocratie, Numerama a tenté de comprendre pourquoi Islamic-News.info figurait parmi les sites censurés. Mais nous n'avons rien trouvé de probant sur la prétendue apologie d'actes de terrorisme, ni dans les archives publiques du site internet, ni sur la page Facebook censurée à son tour.

Hélas, et à notre grand étonnement, il semble que nous soyons à peu près les seuls à nous préoccuper d'une éventuelle censure abusive, qui confirmerait nos craintes sur les dérives du dispositif placé dans les mains de l'administration au mépris de la séparation des pouvoirs, et en l'absence de toute validation par le Conseil constitutionnel.

Ce mardi, Le Monde apporte des bribes d'explication sur le blocage des cinq sites internet (jihadmin.com, mujahida89.wordpress.com, is0lamnation.blogspot.fr, alhayatmedia.wordpress.com et islamic-news.info). Mais il le fait d'une bien étrange manière. Ainsi le quotidien rapporte que les cinq sites sont "deux portails d'audience nationale et internationale (qui) côtoient deux blogs amateurs, dont un déclaré inactif par son auteur depuis début mars, et un média de contre-information anti-kurde". Ce dernier est bien Islamic-News.info. Mais à la question "que leur reproche le ministère de l'intérieur", voici la réponse du Monde : "Essentiellement d'héberger du contenu djihadiste. L'un de ces sites publie la traduction d'un discours d'Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef de l'Etat islamique. Deux autres sites permettent de télécharger le magazine d'Al-Qaida, Inspire. Le quatrième relaie des vidéos de propagande de l'EI". Aucune explication n'est fournie sur le cinquième site censuré. 

Il faut espérer que ce ne soit pas uniquement parce qu'il s'agit d'un "média de contre-information anti-kurde", ce qui serait un cas flagrant de censure politique. Mais hélas, personne à notre connaissance n'a su pour le moment présenter la moindre preuve de ce que Islamic-News.info diffusait effectivement du contenu qui "provoque à des actes de terrorisme ou fait publiquement l'apologie d'actes de terrorisme". 

Faut-il donc fermer les yeux et accepter cette accusation comme un fait établi ?

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés