Un rapport gouvernemental turc demande aux autorités de bannir Minecraft en Turquie, au nom de la violence qu'il érigerait comme valeur fondamentale nécessaire au développement.

On ne le dit jamais assez, Minecraft est d'une telle violence qu'il va corrompre toute une partie de la jeunesse qui en est devenue accroc. C'est en tout cas l'avis du ministère turc de la famille et des politiques familiales, dont le Directorat Général aux Services de l'Enfance a préparé un rapport qui demande très sérieusement aux juristes du Gouvernement d'entamer les démarches nécessaires pour obtenir son interdiction en Turquie.

Si vous ne voyiez Minecraft que comme un jeu très moche d'assemblage de cubes et de développement de l'imagination, comme une sorte d'univers LEGO ou de maison de poupées du 21ème siècle, détrompez-vous ! Le ministère turc a extrait la substantifique moelle maléfique du jeu revendu une fortune à Microsoft, et compris, lui, qu'il s'agissait avant tout d'un jeu incitant à la violence la plus primaire, faisant appel à nos plus bas instincts.

"Même si le jeu peut être vu comme encourageant la créativité des enfants en les laissant construire des maisons, des fermes et des ponts, des mobs (créatures hostiles) doivent être tués pour protéger ces structures", s'indigne l'administration turque. "En résumé, le jeu est basé sur la violence".

On doit même abattre sauvagement des moutons, des vaches ou des poules à coup de pioche ou à l'arc pour en extraire les ressources utiles au développement. Véritablement abject, et intolérable dans la bonne Turquie, dont plus d'un million d'internautes font confiance au gouvernement pour avoir un "Internet plus sûr", censuré. Le rapport redoute qu'en apprenant ainsi à donner des coups de pelle aux animaux, les enfants ne développent une insensibilité à la maltraitance animale, et ne se mettent à les torturer dans la vraie vie. Parce qu'il est bien connu que les jeunes confondent les amas de pixels avec les amas de vrais poils.

Enfin, le rapport commandé le mois dernier s'inquiète de ce que Minecraft puisse plonger les jeunes dans une forme "d'isolation sociale", les enfermant dans un jeu en ligne où ils risquent en plus de subir du harcèlement ou d'y faire des rencontres malencontreuses.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés