Boosté par la publicité que lui a offerte Edward Snowden en expliquant qu'il en faisant son système d'exploitation de prédilection pour assurer la confidentialité de ses documents et de ses communications, le système Tails continue d'évoluer. L'équipe a annoncé la sortie de Tails 1.3, qui outre quelques correctifs mineurs intègre quatre nouvelles fonctionnalités :

  • Electrum, un client Bitcoin qui permet de récupérer l'intégralité de son porte-monnaie dématérialisé par la saisie d'une simple phrase de protection ("seed") en cas de réinstallation ou d'erreur de sauvegarde ;
  • Nouvelle version plus sécurisée de Tor Browser, le navigateur pré-configuré pour faire passer l'intégralité des communications web par le réseau d'anonymisation des adresses IP Tor.
  • obsf4, un protocole d'obscurcissement ("obfuscation"), est intégré en tant que "transport pluggable" pour se connecter aux ponts Tor. En clair, c'est une nouvelle couche de sécurité ajoutée à Tor.
  • Keyringer, un outil qui permet de partager des secrets (des documents ou fichiers quelconques) en ligne de commande, en utilisant OpenPGP et Git. Les secrets sont envoyés vers Git et chiffrés en utilisant PGP.

Rappelons que Tails n'a pas besoin d'être installé localement, puisqu'il fonctionne en étant exécuté en mémoire lors du boot, à partir d'un DVD, d'une clé USB ou d'une carte mémoire SD. Il peut donc être utilisé avec n'importe quel ordinateur, même occasionnellement. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés