La discussion publique sur la rédaction de la licence Creative Commons version 3.0 a officiellement commencé mercredi. La fondation de Lawrence Lessig souhaite accéder aux demandes des chercheurs du MIT et du groupe Debian, pour rendre leurs projets davantage compatibles avec les termes de la licence Creative Commons. Le principal point de débat concerne la demande de Debian, qui souhaiterait assouplir l’interdiction des DRM sur les œuvres, en intégrant le principe de la « distribution parallèle ». Actuellement les CC interdisent tout DRM et ce principe autoriserait l’ajout de mesures de protection sur une œuvre en Creative Commons à condition qu’au moins une version sans DRM soit mise à la disposition du public. La fondation américaine semble avoir été convaincue par des arguments solides mais elle a pour le moment reculé face à l’opposition ferme de ses filiales internationales.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés