Le journaliste d'investigation Glenn Greenwald, qui a relayé nombre de révélations apportées par Edward Snowden, a confirmé à sa première source qu'il avait désormais un nouvel informateur auprès des services de renseignement.

Ce n'était plus qu'un secret de polichinelles, puisque la Maison-Blanche elle-même cherche à l'identifier depuis plusieurs mois. Mais il existe bien dans les services de renseignement américain une autre taupe qu'Edward Snowden, l'ancien agent de la NSA qui a fui les Etats-Unis pour trouver asile en Russie, et révéler au monde entier l'étendue des programmes de surveillance massive mis en oeuvre par les Occidentaux.

La documentariste Laura Poitras a en effet présenté dans un festival de New York un film de deux heures, CitizenFour, consacré entièrement à Edward Snowden. Dans l'une des scènes rapportées par le Guardian, le lanceur d'alerte a rendez-vous à Moscou avec le journaliste d'investigation Glenn Greenwald. Celui-ci lui confirme alors qu'il a trouvé une nouvelle source pour lui révéler de nouvelles informations sur les programmes de surveillance mis en oeuvre par les Etats-Unis et leurs alliés.

Face à l'étonnement d'Edward Snowden sur la précision des informations transmises par cette source, Glenn Greenwald note alors des détails sur un bout de papier, qu'il transmet à l'ancien agent américain.

Recherché depuis cet été

C'est en juillet dernier que les premières rumeurs d'une nouvelle source à la NSA avaient commencé à émerger. Des informations avaient en effet été publiées, dont une partie du code source du logiciel XKeyScore utilisé par la NSA pour suivre à la trace un internaute en particulier. Or selon toutes vraisemblances, le code source ne faisait pas partie des documents secrets qu'Edward Snowden avait emporté avec lui.

Par ailleurs, le site spécialisé The Intercept (fondé par Greenwald) a publié en août 2014 des informations tirées de documents rédigés en août 2013. Or Edward Snowden avait déjà quitté depuis plusieurs mois le sol américain pour rejoindre la Russie. C'est au sujet de ces révélations que l'échange a lieu à Moscou entre Glenn Greenwald et Edward Snowden. Le journaliste américain venait de révéler que 1,2 million d'individus étaient listés en tant que terroristes dans les bases du système Terrorist Identities Datamart Environment.

Alors qu'Edward Snowden a pris le risque de révéler au grand jour son identité et de quitter les Etats-Unis où il pourrait être jugé en tant que "traître à la nation", la nouvelle source semble adopter une stratégie contraire, sans doute plus risquée encore. Elle tente en effet de conserver son anonymat et son emploi dans les services de renseignement, au risque d'être un jour découverte et jugée sur place.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos