Participant à distance à une conférence de hackers et d'activistes à New York, Edward Snowden a annoncé qu'il travaillait sur des outils dédiés à protéger la confidentialité des données échangées sur Internet. Il demandera aux développeurs de le rejoindre.

La semaine dernière, Edward Snowden faisait la promotion de SpiderOak contre Dropbox, en expliquant qu'il fallait toujours choisir les solutions technologiques conçues avec une véritable garantie du respect de la confidentialité des informations, et pas seulement une vague promesse. L'ancien agent de la NSA pourrait multiplier ce type de conseils à l'avenir, voire proposer lui-même des outils adaptés à la protection de la vie privée.

Comme le rapporte ReCode, Edward Snowden a participé vendredi dernier à New York à la conférence HOPE X (Hackers On Planet Hearth), qui rassemble sur trois jours des activistes du monde entier. Il n'y a bien sûr pas participé physiquement, puisqu'il est toujours réfugié en Russie et sous la menace d'un procès aux Etats-Unis, mais grâce à une visioconférence sur Google Hangout. 

"Nous le peuple — vous le peuple, vous dans cette salle en ce moment-même — avez à la fois les moyens et la capacité d'aider à créer un avenir meilleur en encodant nos droits dans les programmes et dans les protocoles sur lesquels nous nous reposons tous les jours", a tenu à rappeler Snowden. "C'est ce sur quoi portera une grande partie de mon futur travail, et j'espère que vous me rejoindrez", a-t-il ensuite annoncé. "Pour créer cette réalité". 

En novembre 2013, un avocat d'Edward Snowden, Anatoly Kucherena, avait annoncé que son client avait trouvé du travail en tant que conseiller technique pour un "grand site russe", sans apporter plus de détails. Est-ce dans ce cadre qu'il annoncera bientôt des outils et/ou dédiés à sécuriser les données ? On le saura sans doute bientôt.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés