PCPro indique que la Colombie a adopté de nouvelles lois sur le droit d’auteur. Elle s’est conformée aux accords internationaux en interdisant le contournement des DRM. Craquer une mesure technique de protection ou même copier un contenu protégé est désormais passible de condamnations pénales.
Mais le Président Alvaro Uribe a également signé la loi qui étend les peines maximales de cinq à huit années d’emprisonnement, et surtout le mininum de deux à quatre ans, en matière de violation de droits d’auteur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés