La semaine dernière, le centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques (CERTA)  publiait une alerte concernant les versions 9 et 10 d'Internet Explorer, le navigateur web de Microsoft. Dans l'attente d'un correctif, il était recommandé de passer à la version 11 du logiciel, d'utiliser un outil de sécurité (EMET) ou d'employer un autre navigateur web.

Mercredi, la firme de Redmond a mis en ligne un correctif provisoire (fix) qui permet, selon le CERTA, "de bloquer la majorité des attaques connues". Cependant, il est toujours recommandé, à défaut de mettre à jour vers Internet Explorer 11 ou d'utiliser un autre navigateur, d'installer EMET "afin de limiter les risques connus d'exploitation", au cas où le fix ferait défaut.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés