Chaque semaine, Numerama héberge une petite part d'ActuaLitté dans ses colonnes, pour présenter les grands titres des derniers événements marquants en matière de lecture, d'édition et de nouvelles technologies. Aujourd'hui, faites vos courses littéraires sur Google Maps, vivez virtuellement vos lectures et prenez des nouvelles du projet ReLIRE de la BnF, notamment auprès des éditeurs...

Lundi :

Les librairies physiques n'ont pas vraiment réussi leurs noces avec le numérique, face au géant Amazon. Toutefois, le progrès technologique devient aussi un atout pour les librairies indépendantes, leur permettant de rester en contact permanent avec leurs clients. Google Maps et sa fonctionnalité Street View sont ainsi de plus en plus utilisés pour des visites virtuelles des librairies, et même, pourquoi pas, des achats en direct.

Mardi :

Le Media Labs du Massachusetts Institute of Technology est bien connu pour ses propositions technologiques audacieuses. Le labo a dévoilé un prototype intitulé Sensory Fiction, composé d'une veste et d'un livre, tous deux spéciaux. Au fil de la lecture et des différentes émotions évoquées dans le texte, la couverture du livre diffuse une lumière correspondante, tandis que la veste fera réagir le lecteur en vibrant légèrement, ou en enserrant certaines parties du corps entre des airbags…

Mercredi :

Le site ReDigi, repéré pour avoir proposé, au grand dam des industries culturelles, la revente de produits numériques d'occasion, était tombé sous le coup de plusieurs procès. Qu'importe, les créateurs de la plateforme annoncent un nouveau brevet, censé éviter la conservation du fichier sur l'ordinateur du vendeur. Ne reste plus qu'à attendre les procédures judiciaires.

Jeudi :

Le site BDZmag s'est penché sur la question du piratage dans le domaine de la bande dessinée, et publie un grand dossier sur le sujet. Quelques extraits ont été publiés, chaque jour, sur ActuaLitté. Celui de ce jeudi aborde la diffusion des œuvres via les réseaux souterrains, en effectuant un parallèle avec les industries musicale et cinématographique.

Vendredi :

La Sofia, Société française des intérêts des auteurs de l’écrit, est impliquée dans le projet du registre ReLIRE, porté par la BnF et le ministère de la Culture, visant à numériser et commercialiser les œuvres indisponibles du XXe siècle. La société de gestion collective organisait une soirée d'étape, et a pu donner plus d'informations sur la place des éditeurs dans ce projet controversé.

À la semaine prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés