La Bibliothèque Nationale de Norvège veut numériser l'ensemble des livres norvégiens, depuis le moyen-âge jusqu'à nos jours, et les rendre disponibles par Internet.

Comme le rapporte The Atlantic, la Bibliothèque Nationale de Norvège (BNN) a annoncé un grand programme de numérisation de l'ensemble des livres en sa possession, c'est-à-dire en principe de tous les livres publiés en Norvège. En effet, comme en France, la loi norvégienne oblige les éditeurs à un dépôt légal de tous les contenus publiés sur le territoire, afin d'assurer leur conservation et leur mise à disposition du public. 

La Bibliothèque Nationale de Norvège estime qu'elle aura numérisé l'ensemble de son fonds, du moyen-âge à nos jours, d'ici 2035 au plus tard. Or, selon The Atlantic, "si vous vous trouvez en Norvège, tel que vérifié par votre adresse IP, vous pourrez avoir accès à toutes les oeuvres du 20ème siècle, y compris celles qui sont encore sous droits d'auteur". Les livres passés dans le domaine public seront quant à elles téléchargeables.

La réalité semble toutefois moins nette.

"Les utilisateurs devraient pouvoir profiter d'un accès à une large diversité de contenus numériques d'où qu'ils soient, et quand ils veulent", explique la BNN sur son site internet. "Cela veut dire que le fonds numérique de la Bibliothèque Nationale de Norvège doit être accessible à la fois dans la Bibliothèque Nationale Numérique et par d'autres services en ligne". Mais elle ajoute qu'elle souhaite "passer des accords avec les titulaires de droits pour donner accès aux contenus qui ne sont pas dans le domaine public", ce qui implique que leur mise en ligne n'aura rien d'automatique, et que la BNN devra livrer bataille.

Elle prévient qu'elle donnera accès depuis la bibliothèque à tous les contenus numérisés, protégés ou non, "pour la recherche et la documentation". En revanche, la mise en ligne dépendra des accords signés.

En France, la BNF dit numériser plus de 1 million de pages par mois, dont seulement 20 % par ses propres soins. Les 80 % restants sont numérisés par des prestataires externes, d'abord dans des conditions opaques avant que la CADA n'oblige la BNF à dévoiler ses accords… ce qu'elle a fait en caviardant nombre de passages.

Comme le détaille la BNF dans une note de synthèse, le partenariat de numérisation des livres anciens (qui sont donc du domaine public) signé avec Proquest prévoit une période d'exclusivité pendant laquelle les documents numérisés ne peuvent être consultés que sur place depuis les salles de lecture de la BNF. Seuls 5 % des livres, sélectionnés par la BNF, seront accessibles sur Gallica. Les autres devront faire l'objet d'un achat de licence EEB auprès de Proquest. Il faudra attendre 10 ans pour accéder librement aux livres numérisés.

(illustration : CC @sveinhal)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés