Street View continue d'enrichir sa base de données. En marge de la cartographie des rues du monde entier, le service s'intéresse aussi à des lieux inaccessibles aux voitures. Dernièrement, la plateforme a commencé à couvrir les gares et les aéroports du monde entier.

Lancé en 2007, Google Street View s'est donné pour mission de cartographier l'ensemble des rues du monde. Aujourd'hui, le service couvre 47 territoires, essentiellement en Amérique du Nord et en Europe, à des degrés divers. Dans le cas de la France, de nombreuses villes de la métropole et la Corse ont ainsi été visitées, mais pas celles situées dans les territoires ultramarins.

Cela dit, Street View a depuis quelques temps étendu son champ d'activité. Il ne se limite plus aux seules voies accessibles aux automobiles : il investit aussi des zones particulières, uniquement fréquentées par les piétons (comme le centre historique de Venise), des pistes de ski, des localités abandonnées, des îles exotiques ou des parcs nationaux.

Dernièrement, le service s'est intéressé aux gares ferroviaires, aux aéroports et aux musées. Sur cette carte, la firme de Mountain View liste les infrastructures dans lesquelles elle s'est rendue. On retrouve ainsi plusieurs stations de métro londoniens, l'aéroport de Gatwick ou encore celui-ci situé à Haneda, au Japon. En tout, 91 lieux sont recensés : 59 gares, 16 aéroports et 16 points d'intérêts / musées.

( photo : CC BY-SA stevepurkiss )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés