Créé par une société israélienne, Hola fournit une solution extrêmement simple à mettre en oeuvre pour contourner les filtrages géographiques mis en place par certains services sur Internet. Un outil théoriquement interdit d'usage en France, sous peine d'amende de 750 euros.

Enfin une solution simplissime pour contourner un filtrage géographique qui remet des frontières sur un Internet qui ne devait pas en avoir ! Disponible sous forme d'extension Chrome ou Firefox, ou en logiciel de sous-couche pour Android, Windows et Mac OS, Hola est un VPN qui permet de modifier de façon transparente le pays d'origine de connexion reconnu par les sites internet, pour débloquer l'accès aux contenus qui sont en principe réservés aux habitants de certaines régions du monde. Il peut aussi être utilisé pour contourner la censure lorsque des sites sont inaccessibles dans son propre pays.

Pour utiliser Hola, rien de plus simple. Il suffit de se rendre sur le site officiel, et de créer un compte en saisissant simplement une adresse e-mail (aucune vérification n'est faite). Une fois l'installation opérée, une fenêtre du navigateur s'ouvre, qui permet de choisir ou d'ajouter des sites à débloquer ; par exemple l'excellent Hulu qui est en principe inaccessible depuis la France, et qui propose de nombreuses séries TV en streaming :

Fonctionnant en arrière-plan, et activé uniquement sur les sites voulus (ce qui limite les problèmes de vie privée causés par l'utilisation d'un VPN dont on ne sait rien de l'exploitation des données éventuellement stockées), l'extension Hola contourne alors le filtrage géographique des sites désirés sans rien avoir à faire de particulier. Une excellente nouvelle pour ceux qui attendent désespérément le lancement de la solution de VPN par OVH.

Mieux, il accélère même le visionnage des contenus grâce à un système de cache partagé entre utilisateurs de l'extension (une sorte de réseau P2P), sauf lorsque le fournisseur du contenu a décidé de bloquer cette mise en cache en utilisant le standard "Cache-Control : private,no-store" du HTTPS.

Gratuite, l'application est financée par l'ajout de publicités sur les pages visitées ; mais il est aussi possible d'acheter un abonnement à la version Premium pour 10 dollars par mois. 

Notez tout de même que l'utilisation d'une telle application n'est pas neutre sur le plan juridique, et qu'elle peut théoriquement poser problème à ses utilisateurs (en pratique, c'est une autre histoire). En effet, en France, l'article R335-3 2° du code de la propriété intellectuelle punit d'une amende de quatrième classe (750 euros) le fait de "recourir à un service conçu ou spécialement adapté pour porter atteinte" aux mesures techniques de protection des oeuvres, auxquelles sont assimilables les filtres géographiques.

Seuls sont exonérés de sanction pénale les actes "qui ne portent pas préjudice aux titulaires de droits et qui sont réalisés à des fins de sécurité informatique ou à des fins de recherche scientifique en cryptographie", ce qui n'est pas le cas du visionnage de séries ou de films en streaming.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés