Agé de 20 ans, le photographe Fernando Pereira Gomes s'est lancé dans un exercice au résultat étonnant : se balader dans les rues de Los Santos du jeu vidéo GTA 5, pour y saisir des photographies qu'il aurait pu prendre dans la vie réelle.

Fernando Pereira Gomes est un jeune brésilien de 20 ans, né à São Paulo, qui étudie aujourd'hui la photographie à l'Ecole des Arts Visuels de New York, après avoir vécu en Belgique, en Suisse et en Autriche. Mais cet artiste en formation a une approche très originale de son travail, en prise avec son temps. Outre les photographies traditionnelles, qu'il sait prendre et qu'il publie sur son site internet, Gomes exploite aussi le terrain virtuel immense de Grand Theft Auto V (GTA 5) pour nourrir une collection de clichés d'un genre nouveau, réalisés à partir de captures d'écran du jeu vidéo.

C'est le phénomène des machinimas, adapté aux photographies — ce qui n'est pas sans poser de très intéressantes questions de droits d'auteur à déterminer entre l'éditeur du jeu vidéo qui crée les décors, les personnages, et les situations ; et le joueur qui choisit l'angle de la caméra, le moment à saisir, etc. La question est encore plus complexe avec GTA 5 qui offre une certaine liberté de déplacements à ses personnages fictifs, et qui dispose d'un moteur de météo très réaliste qui permet au "photographe" de choisir précisément l'ambiance lumineuse qu'il souhaite.

Beaucoup de ces "photographies", publiées sur ce Tumblr, sont étonnamment proches des clichés qui pourraient être pris "dans la vraie vie" :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés