Malgré un printemps difficile, les relations entre Yahoo et Dailymotion perdurent. S'ils n'ont pas pu développer leurs liens suite à l'intervention du gouvernement, les deux groupes ont néanmoins conclu un partenariat en Grande-Bretagne, dans le secteur de la publicité.

Fâchés, Dailymotion et Yahoo ? Si les deux entreprises n'ont pas pu se rapprocher suite à l'intervention du ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, elles n'ont pas cessé pour autant de se parler. Et si le portail américain n'a pas pu faire son entrée dans le capital de la plateforme française, un accord sur le plan publicitaire a été trouvé… au Royaume-Uni.

Les deux groupes ont en effet un intérêt commun : contrer Google. Dailymotion ambitionne de faire de l'ombre à YouTube, qui pour l'instant fait la course en tête dans le secteur des vidéos en ligne.

De son côté, Yahoo veut rebondir avec ses services (quitte à en acheter pour étoffer son offre, à l'image de Qwiki et Tumblr). L'ennemi de mon ennemi est mon ami, dit-on.

Le partenariat entre Dailymotion et Yahoo n'est pas le premier du genre. Si celui-ci concerne le Royaume-Uni, les deux groupes l'ont déjà expérimenté avec succès en Italie pendant deux ans. En l'espèce, Yahoo se chargera des contenus publicitaires de Dailymotion, qui attire, selon l'intéressé, 9,2 millions d'internautes britanniques chaque mois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés