Publié par Julien L., le Jeudi 19 Septembre 2013

La Hadopi plonge dans l'univers du téléchargement direct

Les internautes apprécient de plus en plus le téléchargement direct, qui échappe à la riposte graduée. Afin de mieux cerner cette pratique, la Hadopi a conduit une mission sur trois plateformes spécialisées, en utilisant une méthodologie fort inhabituelle.

Dans le cadre de sa mission d'observation, la Hadopi a confié au DREV (Département Recherche, Études et Veille) le soin d'analyser l'utilisation licite et illicite des œuvres sur Internet. Après avoir passé au crible les contenus hébergés par les sites de streaming vidéo (YouTube, Dailymotion), le DREV s'est intéressé aux fichiers présents sur les plateformes de téléchargement direct.

Observer le téléchargement direct à travers trois sites

En fait, seuls trois hébergeurs ont été passés en revue : 1Fichier, RapidGator et SpeedyShare. Les autres services ont tous été écartés de l'étude, dans la mesure où la méthodologie d'échantillonnage développée pour ce travail n'était pas utilisable sur tous les sites web. Regrettable, car certains d'entre eux sont au moins aussi populaires que les plateformes retenues par le DREV.

Dès lors, la photographie que cherche à obtenir le DREV du panorama du téléchargement direct risque d'être réduite en l'absence de BayFiles, CloudZer, Turbobit, Uploaded ou encore UpToBox. Qu'importe, les auteurs de l'étude indiquent que les trois services en question ont attiré "2,9 millions d'internautes français (soit 6 % des internautes français)" en juillet 2013. Ce qui est assez pour être pertinent, selon eux.

(répartition générale des fichiers sur les trois plateformes de téléchargement direct, selon leur nature)

La méthodologie

Pour élaborer ses statistiques, la Hadopi a appliqué une méthode très particulière que ne renieraient pas des hackers. Pour dégager un échantillon de 1200 fichiers par plateforme, elle a testé aléatoirement des liens sans savoir à l'avance s'ils étaient valides. Si le l'URL était valide, la Hadopi pouvait ensuite observer son contenu

Par exemple, pour 1Fichier, l'identifiant de chaque fichier est composé de 6 caractères alphanumériques, ce qui représente plus de 2,1 milliards de possibilités testables. Mais contactée, l'Hadopi n'a pas su nous dire dans l'immédiat combien de combinaisons ont effectivement été testées pour trouver les 1200 fichiers.

Selon le DREV, cette méthode évite deux écueils : d'abord, elle permet de prendre en compte les liens circulant dans le web profond et pas uniquement ceux visibles dans le web indexé. En outre, son caractère aléatoire évite une sélection de liens qui seraient plus populaires dans une classe d'internautes que dans une autre. Mais cette décision limite les perspectives d'analyse.

Comme l'indique le rapport, il n'est pas possible de commenter si le lien obtenu par la génération aléatoire est un contenu très populaire chez les internautes ou non. On peut le supposer pour certains fichiers, à partir de leurs métadonnées, mais par pour tous. En outre, il n'est pas possible d'en déduire les usages spécifiques aux internautes français, puisque certains liens dénichés peuvent concerner d'autres populations.

(qualification et quantification des logiciels sur 1Fichier)

Métadonnées et fichiers personnels

La mission de la Hadopi s'intéressant exclusivement à la sphère culturelle, tous les fichiers ne relevant pas de cette catégorie ont été regroupés dans une rubrique fourre-tout intitulée "autre". Contactée, la Hadopi précise que le protocole d'étude a été fixée en accord avec la CNIL. En cas de détection d'un fichier non culturel, il est simplement comptabilisé dans "autre". Il n'est pas téléchargé.

Plus généralement, l'étude s'est concentrée sur les métadonnées des fichiers (nom, taille...). Selon la Hadopi, cela permet de ne procéder à aucun téléchargement direct. Cependant, cela peut altérer sensiblement le résultat, dans la mesure où les métadonnées d'un fichier peuvent ne pas décrire fidèlement son contenu véritable.

(qualification et quantification des documents sur SpeedyShare)

Forte proportion de contenus appartenant aux ayants droit

Dans son étude, le DREV se garde de qualifier la nature des contenus entrant dans son champ d'analyse, même si la question du piratage se pose en filigrane au regard des constats faits. Ainsi, les auteurs constatent "la forte proportion de contenus issus des industries culturelles". Leur présence est-elle licite ? Le DREV ne dit rien. Mais les ayants droit ne passent pas par ces hébergeurs.

  • Parmi les contenus vidéo de 1fichier.com (62 %) on trouve 24 % d'épisodes de séries complets et 7% de films complets. À cela s'ajoute 4% de parties d'épisodes de séries et 22 % de parties de films.
  • Parmi les 21 % de contenus audio présents sur RapidGator, 75 % sont des albums complets.
  • Parmi les 12 % de logiciels présents sur SpeedyShare, 21 % sont des jeux vidéo.

(qualification et quantification des fichiers sonores repérés sur SpeedyShare)

Une "spécialisation" poussée par les internautes

Le DREV constate par ailleurs que les plateformes de téléchargement direct n'ont pas toutes les mêmes finalités d'usage. Si chacune héberge de tout, il y a quand même une certaine spécialisation qui s'est opérée avec le temps. Et ce sont les usagers eux-mêmes qui en sont à l'origine, en choisissant plutôt de téléverser tel fichier dans tel service, plutôt que d'opter pour un concurrent.

"Les vidéos sont au contraires largement prédominantes sur RapidGator et 1fichier. [...] Sur RapidGator par exemple, les vidéos pornographiques représentent près la moitié des contenus vidéos. Elles sont beaucoup moins représentées sur SpeedyShare. Les jeux vidéos sont beaucoup plus présents parmi les logiciels hébergés sur 1fichier que parmi ceux identifiés sur RapidGator", souligne le DREV.

(qualification et quantification des vidéos repérés sur 1Fichier)

Des fichiers qui ouvrent des questions

Dans sa conclusion, le DREV constate que "l'espace disque occupé par un fichier est lié à la fois à la bande passante nécessaire à son téléchargement, le cas échéant aux quotas fixés aux utilisateurs par les plateformes, et aux coûts de son hébergement C’est un élément déterminant de l’économie des plateformes de téléchargement".

Mais pas seulement. L'étude conduite par le DREV devrait vraisemblablement fournir des munitions aux partisans d'une "rémunération proportionnelle du partage", qui se concrétiserait par une taxe sur les intermédiaires commerciaux, et aux tenants de la ligne dure, avec à la clé des mesures coercitives diversifiées. Celles-ci devraient être précisées en 2014.

Publié par Julien L., le 19 Septembre 2013 à 17h34
 
54
Commentaires à propos de «La Hadopi plonge dans l'univers du téléchargement direct»
Inscrit le 21/04/2009
995 messages publiés
Nom de dieu on va encore se marrer
Inscrit le 07/01/2011
77 messages publiés
Fait péter les pop-corn ici aussi !
Inscrit le 04/05/2009
825 messages publiés
ça commence à couter cher les séances, et ça devient de plus en plus lassant de les voire gaspiller l'argent du contribuable ....

A quand une refonte du droit d'auteur !

Lorsque un œuvre numérique à remboursé ce qu'elle à couté à produire on ne devrait payer que le cout du support.

Ils veulent de la culture industrielle, faisons de la culture industrielle, cout de production réduit, cout de transport nul ...

Avec le ce principe, si on finance une oeuvre via le crowdfounding, elle ne doit pas couter plus que le coût de reproduction et de diffusion, et on ne pourra rien réclamer à ceux qui copient, car il n'y a pas de manque à gagné.
[message édité par Guss_ le 23/09/2013 à 10:56 ]
Inscrit le 20/09/2009
6562 messages publiés
Moi je ne trouve pas ça très marrant que les fonctionnaires de la HADOPI passent leur journée à regarder du pr0n et gaspillent l'argent des contribuables.

Comment le gouvernement peut-il encore tolérer l'existence de cette HADOPI ? Eux aussi sont trop occupés à regarder du pr0n toute la journée ?
Inscrit le 10/01/2008
469 messages publiés
Faire des stats, des études, OUI
Appliquer le droit français à des hébergeurs américains, NON
Filtrer l'Internet national, NON
Inscrit le 20/09/2013
1 messages publiés
1fichier est d'origine francaise (meme si je me doute bien que ses serveurs ne soient pas sur le territoire ) , rapidgator est russe, et aucun des deux n'est suffisamment stupide pour faire heberger ses serveurs aux U.S.
Inscrit le 06/04/2011
4028 messages publiés
Ils vont se dire : Ah, c 'est comme ça qu 'ils gagnent du pognon ces sites et puis c 'est bien fait , y a du choix ; Nous n ' avons pas essayé ça , nous ! Juste la carte musique
Inscrit le 13/08/2010
8734 messages publiés
Tiens, encore une mission ?
Inscrit le 21/12/2005
1390 messages publiés
Quand les gens criaient "HADOPI : demission !" ils ont entendu " HADOPI : des missions, des missions" ....
Inscrit le 24/02/2009
2255 messages publiés
Inscrit le 13/08/2010
8734 messages publiés
Inscrit le 23/09/2006
3353 messages publiés
Roooooh... c'est mooooche
Inscrit le 23/04/2013
143 messages publiés
Inscrit le 13/08/2013
130 messages publiés
Inscrit le 22/11/2011
277 messages publiés
Inscrit le 05/06/2013
129 messages publiés
"Si l'URL était valide, la Hadopi pouvait ensuite observer son contenu"
Et donc télécharger illégalement des oeuvres copyrightés
[message édité par Rascal Nigga le 19/09/2013 à 19:05 ]
Inscrit le 24/02/2009
2255 messages publiés
Non, ils disent ne pas avoir téléchargé complètement ( juste la tête, ça fera pas mal ).

Très à propos je me demandais pourquoi certains fichiers étaient compressés, nommés aléatoirement et quelquefois protégés par un mot de passe ultra-simple fourni gracieusement sur le site.
Inscrit le 13/08/2010
8734 messages publiés
juste la tête, ça fera pas mal...

Ne dit-on pas "quand la tête passe, tout passe" ?

bon bon, ok...
Inscrit le 23/04/2013
143 messages publiés
la tete de quoi? ...

ah oui c est vrai on parle de l HADOPI, j ai deja la reponse....
Inscrit le 09/07/2009
1118 messages publiés
"La Hadopi plonge dans l'univers du téléchargement direct"

J'espère qu'il vont s'y noyer...
Inscrit le 21/04/2009
995 messages publiés
Inscrit le 19/05/2011
1355 messages publiés
"L'espace disque occupé par un fichier est lié à la fois à la bande passante nécessaire à son téléchargement(...)".
Je comprend pas.

Je comprend pas comment l'espace occupé par un fichier sur un disque peut être lié à une bande passante.

J'ai beau chercher, je comprend pas.
Inscrit le 24/05/2013
659 messages publiés
je pense juste que le tordu qui a rédigé ça est une bite en français, et qu'il voulait énoncer une énième évidence, selon laquelle il y a un lien (objectif, même si on ignore lequel dans la tête de piaf qui rédige) entre (i) le poids d'un fichier, (ii) la bande passante nécessaire à son transfert et (iii) le coût de son hébergement...
Inscrit le 19/05/2011
1355 messages publiés
haaaannnnnnn... donc il conclu qu'un gros fichier prend de la bande passante pour etre transferé et apres il prend de l'espace disque ?

Inscrit le 24/05/2013
659 messages publiés
J'ai bien peur que ce soit ça... : ))
Inscrit le 24/05/2013
659 messages publiés
Quelle merde cette pauvre administration moribonde... Une étude sur le DDL avec 3 plateformes seulement, et pas les plus utilisées. Cette persévérance dans le ridicule, c'est vraiment ahurissant...
Inscrit le 24/02/2009
2255 messages publiés
Tututut, être ridicule n'est pas le but.

Le but c'est d'avoir des chiffres de différentes sources étalées dans le temps, qui auront fait assez de buzz pour être retenus et retrouvés en cas de besoin.

Le besoin c'est la future taxe au cloud: Mme Michu ne va pas comprendre ça, alors il faut des "preuves" pour faire passer la pilule. Par exemple affirmer sans sourciller que 80% du cloud sert à la "culture de source illégale" et que si internet rame c'est que 50% des données ne devraient pas y transiter. Si si.
Donc taxe ( à l'abonnement, à la masse de données utilisées... ). Cette taxe va évidemment rétribuer les artistes, désengorger le net, financer les investissements numériques...

Rira bien qui rira le dernier ( autrement dit "celui qui empoche" ).
Inscrit le 04/06/2010
3214 messages publiés
au lieu de ricaner, peux-tu donner un argument qui fait que les résultats sur ces 3 sites seraient différents des autres ?

l'échantillonnage m'a l'air tout à fait pertinant ...

tu penses que sur movshare ya une majorité de distro linux en download ? :-D
Inscrit le 27/01/2005
495 messages publiés
Je connaissais même pas Speedyshare.
Inscrit le 16/11/2011
21 messages publiés
ils viennent de decouvrir le telechargement direct ? oO c'est des fleches a HADOPI
Inscrit le 24/02/2009
2255 messages publiés
Et encore, il n'en ont vu que la surface: TurboBit, LetitBit, FastSonic, PutLocker, FileSwap, MovReel, VideoSlasher, MovShare, DivxStage, UploadC, VidHog, NowVideo... juste en visitant deux sites!

C'est des branles mais ils auront exactement les résultats attendus pour une nouvelle loi/taxe.
Inscrit le 03/10/2011
6938 messages publiés
Chuuuut ! Tu fais comme la RIAA quand elle dit que les sites ..., xxxxxxxx, ... sont des vilains pirates.
Inscrit le 21/08/2008
513 messages publiés
Non ! sérieux !, ils commencent seulement à étudier le phénomène ?
Inscrit le 23/09/2010
163 messages publiés
et dans 20 ans : les newsgroups
Inscrit le 27/10/2008
734 messages publiés
"C'est regrettable"... qu'elle ne puisse pas s'attaquer aux autres sites ? Moi, je regrette qu'elle puisse déjà s'attaquer à ces trois-là !
Inscrit le 24/02/2009
2255 messages publiés
S'attaquer? Un site français mais un autre américain et le dernier russe ? Trois parmi des dizaines ? Alors que la Hadopi ne peut même pas envoyer un mail à un contrefacteur ( C'est la CPD qui a ce pouvoir )?
Inscrit le 03/09/2012
1310 messages publiés
La Hadopi plonge dans l'univers du téléchargement direct

Bienvenue en enfer !
Inscrit le 29/09/2009
575 messages publiés
a leurs risque et perile!
[message édité par huygens le 20/09/2013 à 17:11 ]
Inscrit le 29/09/2009
575 messages publiés
oui je sais il y a pas de E a la fin de peril!
Inscrit le 18/09/2013
9 messages publiés
Cette méthode me semble tout à fait condamnable :

Les liens testés ne sont pas forcément des liens partagés . Ce sont des liens privés et jusqu'à présent, il n'est pas interdit de transférer ses propres fichiers via des outils de transfert ,( y compris ses propres RIP d'une machine à une autre. )
Tester des liens en brut force revient à casser les mots de passe de messagerie pour savoir se que les gens se disent en lisant les entêtes de mail ! Je ne comprends pas que personne ne proteste ... C'est une méthode illicite d'accès à des données privées.
Inscrit le 22/12/2009
471 messages publiés
"...Je ne comprends pas que personne ne proteste ... C'est une méthode illicite d'accès à des données privées...."

exact...
mais les personnes ne le savent forcément pas... et le fait de la gratuité des services de mail et toujours la bonne excuse..

travail à faire à notre niveau --< informer les utilisateurs potentiels, et les former au cryptage..
Inscrit le 11/03/2013
16 messages publiés
Une étude sur seulement 3 plateformes ?

Pour 1Fichier et Rapidgator je peux comprendre, mais speedyshare ?!!!

Genre entre Uploaded, Uptobox, Turbobit, Bayfiles et cie, ils ont pris ces trois là pour leurs études ?!

Et juste comme çà qui paye pour que ces mous de la queue télécharge illégalement, visionne du porno (dans le but de l'étude...) et rédige ce torchon tout sauf sérieux et rigoureux !

Bref, c'est de pire en pire, je crois que je vais allé travailler pour eux le boulot à pas l'air compliqué xD
Inscrit le 30/10/2012
105 messages publiés
L'article ne dit pas comment l'étude a pu conclure que "les trois services en question ont attiré 2,9 millions d'internautes français (soit 6 % des internautes français)"

Les 3 services ont fourni leurs logs de connexion à la HADOPI ?
Les FAIs français ont fourni leurs logs de connexion à la HADOPI ?
La HADOPI a demandé à la NSA ?

Si quelqu'un sait...
Inscrit le 12/09/2007
4186 messages publiés
Combien le coût de cette étude?
Il y a du porn sur rapidgator, ok et maintenant ils font quoi a la Hadopi avec cette information? se tapent une pignole?
Inscrit le 22/11/2011
277 messages publiés
depuis la mort de MU, j'ai plus quitté les torrents, vu le nombre de seeder qu'on a c'est un régale
Inscrit le 04/06/2010
3214 messages publiés
+1

on retrouve les perf de megaupload mais en torrent ...
Inscrit le 20/09/2009
6562 messages publiés
Et il y a des centaines de sites de DDL qui remplacent MU... donc du choix, des moyens plus variés, etc... Le bilan de la HADOPI est le contraire de ce que voulaient les imbéciles qui ont conçu cette loi.
Inscrit le 05/06/2013
129 messages publiés
Au lieu de faire des camemberts inutiles, ils ne pourraient pas nous faire un récapitulatif de la vitesse moyenne, du compte à rebours, des limitations horaires, etc de chaque hébergeur ? Histoire que ca profite à tout le monde.
Inscrit le 28/06/2006
87 messages publiés
Bon, maintenant que la HADOPI a vu ce qui était disponible sur des sites "différents" elle va peut-être regarder ce que proposent les geignards de l'aculture et les obliger à faire des choses propres en tenant compte des remarques de Klaire. (http://www.klaire.fr/2013/06/10/ivre-hadopi-adopte-le-label-pur-foutage-de-gueule/).
Inscrit le 28/10/2008
558 messages publiés
Wow le lien que tu donnes déchire complètement

Merci, j'en veux plus !
Inscrit le 31/12/2004
951 messages publiés
Tu as raison, ça déchire et je dis que le téléchargement légal n'est pas prêt de faire des "eMule"

Je donne le lien en hypertexte.
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
Quelle histoire pathétique ... (et révélatrice de la bêtise terminale de l'époque). Arrêter de tout faire à l'envers peut-être ? Quand il y a un magasin clandestin, on ferme le magasin, on ne poursuit pas les clients dans la rue. "P2P ya pas de centres ?" "ca marcherait pas !" Ah les hypocrisies geekounettes classiques, quelle comédie, et le piratage zéro strictement aucune importance ...
http://iiscn.wordpre...age-hadopi-etc/
Inscrit le 22/09/2013
1 messages publiés
Quand hadopi achètera des cerveau a ces débiles qui ne sont la que pour casser les c........es alors qu'ils savent depuis le début que les artistes ne gagneront rien de plus même si le téléchargement s’arrête d'un coup dans le monde entier , ce sont les majors et leurs actionnaires qui gagnerons plus et personnes d'autres
pour en revenir a leurs cerveaux j'ai des cerveaux de limaces périmés , je leurs offres
Ils seront toujours largement plus intelligent
Inscrit le 24/09/2013
1 messages publiés
argent,loi,taxe,statistique...les gens payes leur net,recoivent une notification ou amende,attention brave peuple a l heure ou tout fonctionne sur wifi car certains vont en prendre plein leur gueules pauvres innocents je compatis a ta douleur si tu cherche le coupable> hadopi ne pourra rien pour toi sniff sniff wifigratuit wifiavie
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6