Bienvenue dans votre nouvelle édition de l'ActuaLitté de la semaine : 5 liens pour parcourir le meilleur de l'information sur les livres numériques et les nouvelles technologies, directement hébergée dans votre journal favori, Numerama. Cette semaine, la rentrée littéraire pour tous, les nouvelles technologies en bibliothèque et des mash-up dans le collimateur...

Lundi :

Pendant le mois à venir, la France va être occupé à dresser des listes, de nommés ou de lauréats pour les différents prix littéraires de la rentrée. Mais les lecteurs empêchés de lire, malvoyants ou non voyants, ne découvrent les ouvrages que plusieurs semaines après leur parution. Une situation que l'Association Valentin Haüy a pu changer, en proposant des versions audio et braille numérique des ouvrages, simultanément à leur sortie en librairie.

Mardi :

La société Adobe annonce qu'elle rejoint la fondation Readium, pour participer au développement et à la mise au point de leur moteur de lecture mobile, le projet Readium SDK. Impossible de savoir ce que le créateur des DRM utilisés avec Adobe Digital Edition comptent apporter au projet, mais cela signifie au moins qu'une plus grande variété d'ebooks, y compris ceux protégés par des DRM, seront lisibles dans Readium SDK.

 

Richland Library Grand Re-Opening

Matt McGee, CC BY-ND 2.0

Mercredi :

La Fondation Bill et Melinda Gates s'intéresse de près aux bibliothèques européennes : l'organisation a commandé à TNS une étude sur l'usage des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans les établissements, et la façon dont ces derniers influençaient les usagers en retour.

Jeudi :

Les MOOC débarquent : les Massive Open Online Courses attirent désormais l'attention des industries de haute technologie, qui trouvent dans les audiences de ces cours en ligne leurs futurs ingénieurs. Plus largement, ces cours numériques en accès libre font de plus en plus régulièrement intervenir les établissements universitaires…

Vendredi :

Le poète a avoué : la quasi-totalité des œuvres qu'il a produites sont des collages de multiples œuvres, signées par d'autres écrivains, de Bukowski à Émile Cioran. Disqualification du prix littéraire pour lequel il était nommé, et 10.000 $ de dotation en moins, l'homme pose toutefois la question du mash-up, collage de plusieurs œuvres, et de son statut littéraire.

À la semaine prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés