Avec plus de 282 millions de comptes recensés fin 2012 sur Yahoo Mail, il est évident que nombre d'entre eux ont été abandonnés pour une raison ou pour une autre. Or, cela signifie que beaucoup d'identifiants qui pourraient servir à d'autres sont bloqués. Aussi Yahoo a-t-il décidé de les réattribuer dans le cadre d'une opération de libération des pseudonymes.

Lorsqu'un service devient très populaire sur la toile, le choix du pseudonyme apparaît rapidement comme un casse-tête. Comment faire court et simple sur un site déjà fréquenté par des millions d'utilisateurs et dont une bonne part a voulu elle aussi faire court et simple ? Dans ces conditions, le nouvel inscrit doit souvent faire preuve d'imagination, choisir un pseudonyme plus long ou ajouter quelques chiffres.

Le phénomène est encore plus net avec les prénoms. Impossible d'en choisir un comme identifiant sur les principaux webmails sans rajouter d'autres caractères. Sur Yahoo Mail, on recensait fin 2012 près de 282 millions de comptes. Pour l'internaute souhaitant ouvrir une boîte aux lettres, cela signifie qu'il faudra choisir "julien54348995 at yahoo" plutôt que "julien at yahoo".

Or, l'inscription sur un service en ligne ne signifie pas que celui-ci sera fréquenté ad vitam æternam. Au bout d'un certain temps, certains usagers désertent le service. Le problème, c'est que leur identifiant n'est pas libéré pour autant. Bien sûr, certains services proposent de supprimer le compte si l'usager souhaite partir. Cela permet de remettre quelques pseudonymes "sur le marché".

Toutefois, cette solution n'est pas suffisante pour Yahoo. Aussi le portail américain a-t-il décidé de lancer une grande campagne pour libérer les identifiants lorsque ceux-ci n'ont pas été utilisés depuis plus de douze mois. En parallèle, Yahoo propose un formulaire sur lequel il sera possible de lister les identifiants souhaités, si ceux-ci sont libérés au cours du processus.

L'usager peut ainsi proposer cinq identifiants, par ordre de préférence. Ensuite, il lui faut renseigner une adresse e-mail valide afin que Yahoo le prévienne si un identifiant se libère. L'envoi des courriers se fera vers la mi-août. Et dans le cas où deux internautes auraient demandé le même pseudonyme ? Yahoo règle la question par le principe du premier arrivé, premier servi

Yahoo précise également que l'usager n'aura le droit qu'à un seul nouveau pseudonyme, dans le cas où d'autres choix se libéreraient. En cas d'abus, le portail américain prévient qu'il se réserve le droit d'intervenir pour retirer une attribution.

Dans un communiqué complémentaire, Yahoo précise que ce dispositif a été mis en place en concertation avec des partenaires, dont Facebook, des sites de commerce et divers sites communautaires. Décrit dans cet article, ce rapprochement avec d'autres plateformes vise à éviter qu'un internaute bénéficiant du nouvel identifiant passe pour l'ancien propriétaire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés