Le glas paraît bel et bien sonné pour la télévision 3D, moins de quatre ans après avoir été portée en principal argument marketing par les vendeurs de téléviseurs. Après la chaîne de sport ESPN qui a annoncé qu'elle cessait la diffusion de programmes en 3D, après Canal+ qui met un coup d'arrêt à sa chaîne 3D, après France Télévisions qui n'a pas proposé de canaux 3D pour Roland Garros 2013, ou encore après la FIFA qui a fait savoir que la Coupe du monde au Brésil pourrait ne pas être filmée en 3D, voilà que la BBC porte un coup supplémentaire à la TV 3D.

La télévision publique britannique a annoncé qu'en novembre, l'épisode qui signera le 50ème anniversaire de sa série Doctor Who sera aussi la dernière de ses productions filmées en 3D ; et qu'elle s'imposait un moratoire d'au moins trois ans sur cette technologie. 

"Regarder de la 3D n'est pas une expérience très simple à la maison", reconnaît Kim Shillinglaw, le responsable 3D à la BBC. "Vous devez trouver vos lunettes avant d'allumer le téléviseur. Je pense que lorsque les gens regardent la télévision, ils se concentrent d'une façon différente. Quand les gens vont au cinéma, ils ont l'habitude de ne faire qu'une seule chose. Je pense que c'est une des raisons pour lesquelles la TV3D a déçu".

Comme les autres chaînes et producteurs, la BBC croit toujours que la 3D a du potentiel, mais avec les systèmes de vision stéréoscopique qui ne demandent pas de porter de lunettes. Le procédé est plus coûteux, de moins bonne qualité visuelle, mais pourrait être accepté plus facilement par les spectateurs.

"Nous verrons ce qui se passe quand la récession sera finie", se rassure Shillinglaw.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés