Le Samsung Galaxy S4 est dans le collimateur d'Apple. L'entreprise américaine a demandé à la justice américaine d'intégrer ce terminal à la liste des mobiles du constructeur sud-coréen violant sa propriété industrielle. D'après Apple, le Galaxy S4 enfreint cinq de ses brevets.

La guerre des brevets ne fait pas de cadeau. En lançant son tout dernier smartphone, le Galaxy S4, Samsung a offert une nouvelle cible à Apple. Sans véritable surprise, les avocats de la firme de Cupertino ont demandé à la justice américaine d'inclure ce mobile à la liste des terminaux accusés d'enfreindre sa propriété industrielle. Une première audience a été fixée au 25 juin, indique l'AFP.

Selon Apple, le Samsung Galaxy S4 enfreint cinq de ses brevets. Deux d'entre eux concernent Siri, un logiciel qui permet de donner des instructions orales aux terminaux d'Apple sous iOS 5 ou supérieur. Les autres titres se rapportent à l'interface utilisateur du téléphone ainsi qu'à des procédures de manipulation et de synchronisation des données.

Cette nouvelle plainte, qui s'ajoute à la longue liste des actions judiciaires déjà en cours, ne devrait pas être tranchée dans les prochains mois. Comme toujours dans ce genre de cas, les deux groupes vont épuiser tous les recours à leur disposition. Il faut dire que les enjeux commerciaux et financiers sont gigantesques : les montants dans la balance se chiffrent en centaines de millions de dollars.

Hasard du calendrier, la requête d'Apple survient au moment où Samsung a communiqué sur les performances du Galaxy S4. Le groupe sud-coréen a fait savoir que plus de 10 millions de terminaux ont été livrés depuis le lancement fin avril. Le Galaxy S4 est le fer de lance de Samsung dans le secteur des téléphones intelligents. Une lance qu'Apple aimerait bien briser.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés