Le nouveau round judiciaire entre Samsung et Apple se déroulera mi-novembre. La justice américaine doit statuer sur une partie (450 millions de dollars) des dommages et intérêts fixés l'an dernier par un jury populaire et qui a été invalidée suite à une erreur de procédure.

C'est un nouveau chapitre judiciaire qui s'ouvre pour Samsung et Apple. Les deux entreprises se recroiseront le 12 novembre devant la justice américaine. Objet de ces retrouvailles ? Il s'agit de discuter du montant actuel des dommages et intérêts infligés à la firme sud-coréenne. En l'état, celle-ci doit verser 598 millions de dollars à sa concurrente américaine.

Mais elle pourrait bien verser davantage. Début mars, Samsung avait vu une partie de sa sanction invalidée pour une irrégularité dans la procédure. Initialement de 1,049 milliard de dollars, la sanction a été réduite de 450,5 millions de dollars. L'enjeu de ce nouveau procès est de fixer le destin de ce montant : se dirige-t-on vers le rétablissement de la somme, sa diminution ou son augmentation ?

Déjà affligé par une amende de près de 600 millions de dollars, Samsung espère naturellement limiter au maximum la casse et s'en tirer avec des dommages et intérêts limités. En revanche, Apple escompte faire payer son rival au maximum, en soulignant son statut de victime face aux agissements passés du groupe sud-coréen. Car la firme de Cupertino n'est pas ravie de l'invalidation partielle de la première sanction.

De son côté, la magistrate chargée de l'affaire s'attend à voir le dossier piétiner. Voilà en effet des années que Samsung et Apple se livrent une bataille permanente, sans que la situation ne donne le moindre signe d'accalmie. L'intrigue qui va se jouer mi-novembre ne sera vraiment pas différente des précédents développements qui opposent les deux sociétés depuis plus de trois ans.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés