Fidèle au poste, l'hebdomadaire revue de presse d'ActuaLitté se plie en 4 pour que deux scrolls suffisent à un coup d'œil général sur le livre et les nouvelles technologies, le tout dans les colonnes de Numerama. Cette semaine, la genèse du projet ReLIRE, la tumultueuse vie numérique de Gatsby le Magnifique et les investissements de Microsoft dans le livre numérique sont annoncés...

Lundi :

Le projet ReLIRE de la Bibliothèque nationale de France est le fruit d'une longue réflexion, partant du patrimonial pour déboucher sur le commercial, qu'ActuaLitté reconstitue au fil des semaines. Les conclusions d'une réunion du Syndicat National de l'Édition montrent ainsi que la numérisation des oeuvres épuisées par Google Books avait été écartée dès 2009, car jugée trop peu respectueuse du droit d'auteur, et commercialement défavorable. 4 ans après, ReLIRE impose ses propres règles…

Mardi :

Pour sa sortie au cinéma sous la direction de Baz Luhrmann, Gatsby le Magnifique vaut bien une (nouvelle) lecture, d'autant plus que l'ebook est gratuit sur le Net, en français et en anglais. Mais c'est un tout autre échange, commercial cette fois, et réglé par les lois sur le copyright, qui s'organise sur le Net à l'occasion du film. Amazon, Kobo, Barnes & Noble, les éditions ne manquent pas, les tarifs non plus…

The Great Gatsby

Image du tournage de The Great Gatsby, Eva Rinaldi Celebrity and Live Music Photographer, CC BY-SA 2.0

Mercredi :

Le Parlement britannique va prochainement se pencher sur l'open access et ses conséquences pour les bibliothèques. Il faut également régler la question du paiement des droits : qui va payer ? La recherche est déjà en partie financée par les deniers publics, mais reste à savoir si l'impact économique de l'open access pèse lourd dans la balance…

Jeudi :

Microsoft semble finalement se plaire dans l'environnement Nook, créé par la chaîne de librairie américaine Barnes & Noble pour porter son offre numérique. L'éditeur de logiciel envisagerait ainsi de racheter l'ensemble de la filiale Nook Media LLC, pour un milliard de dollars. Ce qui pourrait être une bonne affaire, malgré des ventes d'appareils Nook en stagnation. La gestion des contenus, elle, serait plus susceptible d'intéresser Microsoft…

Vendredi :

Les États-Unis publient la liste des mauvais élèves en matière de législation pour protéger le droit d'auteur, lors de partenariats commerciaux avec d'autres pays. Et, visiblement, l'Ukraine, la Chine, l'Algérie ou encore l'Inde apparaissent en haut du classement… Parallèlement, de plus en plus d'éditeurs numériques et d'auteur délestent leurs livres des protections numériques pour promouvoir l'achat légal. Et les résultats sont là.

À la semaine prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés