Il pourrait devenir l'hymne de tous les webmasters qui ont vu leurs positionnements reculer soudainement sur Google au point de perdre toute visibilité sur le moteur de recherche utilisé par 95 % des internautes français (ce qui équivaut de fait à la peine de mort commerciale dans un marché où il est bien difficile de ne pas dépendre de Google). Mais ce n'est pas pour protester contre le moteur de recherche que Manu Mais Pas Trop a publié un rap anti-Google d'une violence inouïe.

La petite équipe de production de vidéos humoristiques reproche à la firme de Mountain View d'avoir fermé sans préavis en fin d'année dernière son compte Partenaire YouTube, pour de prétendus "clics suspects" qu'ils nient pourtant avoir généré (c'est pour ce type d'accusations que certaines majors de l'industrie du disque ont aussi été sanctionnées à la même époque). Le compte ayant été fermé, tous les revenus générés ont été bloqués.

Plutôt que de faire une grève de la faim contre Google comme l'a fait cet hiver un webmaster désemparé, le groupe a donc décidé de réagir avec créativité, en publiant ce rap qui fait le procès de Google dans son ensemble : hégémonie, intrusion de Google dans la vie privée, influence sociale des algorithmes de classement des résultats, abus de position dominante, …

"Moi c'est gros Google et toi tu fermes ta gueule", dit le moteur de recherche avec une voix clairement inspirée de la World Company des Guignols. Mais il faut croire que Manu Mais Pas Trop n'en veut pas trop à la firme de Mountain View, puisqu'il a ouvert un nouveau compte YouTube.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos