Publié par Julien L., le Vendredi 29 Mars 2013

Les médias portugais veulent que Google passe à la caisse

Google devra-t-il signer pays par pays un accord similaire à celui conclu en France avec la presse ? Les représentants des médias de plusieurs pays européens ont en tout cas suivi avec attention les discussions survenues dans l'Hexagone. Au Portugal, les médias ont commencé à négocier avec Google.

En décembre, Google et l'association de la presse d'information politique et générale sont parvenus à s'entendre en signant un accord à l'Élysée qui prévoit des partenariats commerciaux entre le moteur de recherche et les sites de presse, ainsi qu'un fonds de soutien à l'innovation éditoriale fort de 60 millions d'euros. Google évite ainsi la création d'une Lex Google, qui a vu le jour en Allemagne.

La conclusion d'un accord entre Google et l'AIPG n'a pas échappé aux autres médias européens. Au Portugal, les représentants de la presse, également engagés dans un bras de fer avec Google, ont relevé que ce dernier était tout à fait capable de collaborer avec les médias afin de les aider à s'adapter à l'écosystème numérique et à rendre leurs contenus plus rentables. Et si Google a été en mesure de signer avec les Français, il doit pouvoir aussi s'accorder avec les sites portugais.

"Notre position est que les contenus doivent être payés... nous avons montré que notre priorité est d'être payés lorsque Google News reprend nos actualités", a commenté Albérico Fernandes, à l'issue de la première rencontre entre journalistes portugais et Google. D'autres rencontres auront lieu régulièrement dans les semaines à venir, afin de trouver un terrain d'entente.

De son côté, Google veut certainement éviter que les mesures prises en France et en Allemagne ne fassent tache d'huile dans le reste de l'Europe et au-delà. Une porte-parole de la firme de Mountain View a ainsi refusé de commenter cette première réunion, expliquant que le groupe ne souhaite faire aucune déclaration sur des rencontres privées.

Publié par Julien L., le 29 Mars 2013 à 15h54
 
10
Commentaires à propos de «Les médias portugais veulent que Google passe à la caisse»
Inscrit le 21/02/2005
372 messages publiés
chronique funéraire :

Et c'est ainsi, que GOOGLE est passé du statut de moteur de recherche à celui d'annuaire de la presse officielle et a signé son arrêt de mort.
[message édité par GammaGt le 29/03/2013 à 16:23 ]
Inscrit le 23/02/2011
432 messages publiés
Euh faudrait que tu remplaces Google par Google News.
Mort de Google ? Mais sur ce site on lit de plus en plus de comique ...
Inscrit le 16/08/2010
92 messages publiés
Salut,

Toujours la même approche débile à mes yeux
Quand Google Search indexe il ne reprends pas les contenus
Quand Google news indexe il ne reprends guère que le titre et les quelques 1eres lignes

Le seul truc applicable c'est Google Cache, ben il "cachera" plus et basta.
Pourquoi la presse devrait croquer du pogon la dessus, ça me dépasse.

Et pourtant, j'aime pas vraiment Google.
Inscrit le 29/03/2013
3 messages publiés
La plupart des gens lisent uniquement le titre et le résumé de l'article de google news sans prendre la peine de cliquer pour accéder au site et ainsi générer un revenu publicitaire pour le site d'information, voila ce qui pose problème.

L'idée de départ est donc que google news génère un bénéfice grâce au travail journalistique d'autres sites internet sans compensation pour ces dernières.
Inscrit le 10/08/2010
1589 messages publiés
Non l'idée de départ, c'est que les journaleux ont loupé le coche d'internet, avec des "journaliste AFP" (copie - colle l'AFP, donc sans valeurs propre), et essayent de récupérer l'argent où y'en a: ceux qui proposent vraiment un service.

Vu que tu reproches aux gens de pas avoir pris l apeine de cliquer pour accéder au site qu'ils critiques, tu devrais faire de même:

google News ne reprend aucune "news": c'est des extraits très brefs, avec redirection vers le site du journal. Et vu les parts de marché de google dans les moteur de recherche, c'est une pub gratuite et énorme pour ces journaux, et cela sans aucun repompage d'article.

Que Google se fassent de l'argent ne change rien au fait que la presse ne devrait rien toucher sur un travail qui n'est pas le leur (et sur la logique, c'est même la presse qui devrait payer pour cette pub / redurection vers leurs sites des gens)


Google aurait faire avec la France / Allemagne la même chose qu'avec la Belgique:

Vous voulez pas qu'on référence des brèves ? Pas de soucis, on retire. et après, c'est eux qui sont venu pleurer que plus personne aller sur leur site....
Inscrit le 17/03/2006
830 messages publiés
Média ne prend pas de "s". On dit un médium -> des média !
[message édité par astragor le 29/03/2013 à 16:57 ]
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Faux.
On écrit medium / media (sans accents), si on a envie de faire l'intégriste du latin.
Sauf que le terme a été francisé, et qu'on utilise média / médias.
Inscrit le 06/04/2011
3910 messages publiés
C ' était à prévoir
C 'est de leur faute, fallait laisser la porte fermée.
Inscrit le 08/02/2013
214 messages publiés
C'était prévisible, oui.

Ils ont ouvert la brèche, maintenant la presse de chaque pays va s'y engouffrer.
Inscrit le 15/08/2008
2853 messages publiés
Ils n'ont pas été très malins. Il ne faut jamais laisser la main à un ayant-droit ou équivalent, sinon il te mange en entier.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
1 2 3 4 5 6 7