Fidèle au poste, l'ActuaLitté de la semaine vous permettra de détenir les dernières informations sur les mondes finalement si proche de la technologie et de l'édition. Que la première facilite la seconde, ou que la seconde se voit bouleversée par la première, l'ActuaLitté de la semaine scrute l'horizon des événements et décèle les immanquables, pour éviter les écueils de l'information.

Lundi :

Pendant tout le week-end, des amateurs et des professionnels du monde de l'édition, venu d'horizons bien différents, ce sont réunis pour créer de bout en bout un objet hybride, qui utilise à la fois les nouvelles technologies et l'ergonomie du papier. Le Hackathon organisé par La Cantine de Paris a vu naître des projets stimulants, qui plus est dans une sincère bonne ambiance !

Séance bricolage au Hackathon Print is not dead

ActuaLitté, CC BY-NC-SA 2.0

Mardi :

Quel lecteur serait prêt à payer un livre numérique plus cher pour disposer d'une version sans DRM ? Visiblement, très peu : le prix le plus bas a toujours la cote pour décider les clients à l'achat, ce qui fait bien les affaires d'un certain vendeur en ligne… Et celui-ci n'envisage visiblement pas d'abandonner son système propriétaire.

Mercredi :

Aïe, la lettre manuscrite qu'il faut rédiger… et l'orthographe n'est pas votre fort : le stylo Lernstift vous permettra de rédiger tout en étant informé par des vibrations des éventuelles erreurs. D'accord, le projet est avant tout pédagogique, et ainsi principalement destiné aux enfants, mais il nous est tous arrivé de buter sur un ou deux mots…

Jeudi :

Le format EPUB 3 semble désormais représenter un certain standard sur lequel se fixer, pour quelque temps au moins. Erreur : le fichier pourrait bien passer prochainement à la corbeille, en raison des restrictions qu'il impose en terme d'accessibilité et d'affichage. Si bien que certains annoncent déjà sa mort, et son remplacement par l'HTML…

Vendredi :

Les bibliothèques des Pays-Bas n'ont – vraiment – pas le droit de prêter des ebooks : une conclusion du ministre de la Culture néerlandais, dans un rapport qu'il a rendu ces jours-ci. En effet, l'exception à des fins de prêt ne couvre que les livres physiques, selon la loi en vigueur dans royaume : si les établissements de prêt souhaitent prêter du livre numérique, il devront signer un contrat pour chaque titre dans leur base de données… Plutôt décourageant.

Bonne semaine, à la prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés