L'organisation The Document Foundation a publié ce jeudi la quatrième version majeure de sa suite bureautique, LibreOffice. Celle-ci reflète les objectifs initiaux fixés par la communauté lors de la scission avec OpenOffice.org. Des améliorations substantielles ont été apportées avec LibreOffice 4.0, allant d'une meilleure interopérabilité avec certains formats de documents à des performances générales accrues.

Suite bureautique dérivée d'OpenOffice.org, LibreOffice constitue une alternative libre et gratuite d'excellente facture à Microsoft Office, qui demeure sous licence propriétaire. Apparue fin 2010 en réaction au rachat  de Sun Microsystems, propriétaire de la marque OpenOffice.org, par Oracle, la suite bureautique LibreOffice vient de connaître la quatrième grande évolution de son histoire, avec la sortie de LibreOffice 4.0.

Annoncée ce jeudi, la publication de cette nouvelle mouture de LibreOffice constitue, aux yeux des développeurs réunis au sein de l'organisation The Document Foundation, la "première version qui reflète les objectifs fixés par la communauté", à savoir "un code plus clair et allégé, un ensemble amélioré de fonctionnalités, une interopérabilité accrue et un système plus diversifié et inclusif".

Parmi les changements introduits par cette version 4.0, signalons notamment une "meilleure interopérabilité avec les documents DOCX et RTF", la "possibilité d'importer des documents Microsoft Publisher", des ajouts au niveau de l'interface utilisateur et des "performances accrues à Calc", le tableur du logiciel.

The Document Foundation annonce également l'arrivée d'une application de contrôle à distance (Impress Remote Control App)  pour Android, mais qui n'est pour l'heure supporté que par certaines distributions Linux. L'organisation précise que cette application sera mise à jour ultérieurement afin qu'elle puisse fonctionner avec l'ensemble des systèmes d'exploitation (Windows, Mac OS X et toutes les distributions Linux).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés