Le service de streaming musical Rdio propose aux internautes d'écouter de la musique gratuitement pendant 6 mois. La plateforme, qui n'a pas de formule gratuite comme Deezer ou Spotify, espère, à l'issue de cette période, convaincre les curieux de prendre l'une des deux offres payantes.

Lancé aux États-Unis au cours de l'été 2010, le service de streaming musical Rdio a très vite mis le cap à l'international. La plateforme musicale s'est progressivement installée dans d'autres pays, au Canada d'abord, puis en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Brésil. Sur le vieux continent, Rdio est disponible dans douze pays, France comprise.

Dans chacun de ces pays, la compétition dans le secteur de la musique en ligne est très vive. En France, l'offre légale compte pas moins de 30 plateformes. Et dans le domaine de la lecture en continu, deux acteurs se distinguent tout particulièrement : le français Deezer et le suédois Spotify. Or, une différence fondamentale séparent ces deux services de Rdio : la présence d'une version gratuite.

Rdio ne propose pas en effet d'accès gratuit à son catalogue musical. Seules deux offres payantes sont disponibles : la première est facturée 4,99 euros par mois et donne accès en illimité à la totalité des titres de Rdio. La seconde coûte 9,99 euros par mois et permet en plus d'écouter de la musique depuis un terminal mobile (smartphone, tablette…).

Dès lors, comment inciter les internautes à choisir Rdio, qui n'a que des formules payantes,  plutôt qu'un concurrent, qui propose au moins un accès gratuit – ? Conscient de ce désavantage, le service américain propose désormais aux internautes de l'essayer gratuitement pendant six mois afin que ces derniers puissent se faire une opinion.

Déjà en place aux USA, l'offre d'essai est désormais accessible en Australie, en Belgique, au Canada, au Danemark, en Espagne, en Estonie, en Finlande, en France, en Norvège, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas, au Portugal, au Royaume-Uni et en Suède. L'Allemagne et le Brésil ne sont en revanche pas concernés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés