La composition du nouveau Conseil National du Numérique, présidé par Benoît Thieulin, comptera un nombre égal d'hommes et de femmes, et une représentation importante d'universitaires et intellectuels, en face d'un nombre majoritaire d'industriels. Mais comme le précédent CNNum, le nouveau ne compte aucun représentant des internautes.

Le ministère de l'économie numérique devait dévoiler vendredi la composition du nouveau Conseil National du Numérique (CNNum), que le Gouvernement a souhaité renouvelé et reprendre en main. Créé sous Nicolas Sarkozy, le premier CNNum était composé exclusivement d'industriels, ce qui assurait un prisme essentiellement économique à ses orientations.

Sans attendre la publication officielle, Le Nouvel Obs a dévoilé la liste des 30 membres qui composeront le CNNum. Elle montre que la composition reste essentiellement faite d'industriels, mais témoigne d'une volonté de mieux équilibrer les points de vue, à travers une forte représentation d'universitaires et intellectuels.

Ainsi, l'on peut constater l'entrée de Serge Abiteboul (directeur de recherche à l'INRIA), Francis Jutand (directeur scientifique de l'Institut Mines Télécom), Michel Briand (directeur adjoint de la formation à Télécom Bretagne et vice-président de la communauté urbaine de Brest), Daniel Kaplan (délégué général de la FING), Nathalie Sonnac (professeur en sciences de l'information à l'Université Panthéon-Assas), Bernard Stiegler (philosophe et directeur de l'Institut de Recherche et d'Innovation), ou encore de Brigitte Vallée (directrice de recherche au CNRS) et Sophie Pène (professeur à l'Université Paris Descartes et directrice de la recherche à l'Ecole nationale supérieur de création industrielle).

Par ailleurs, la nomination de Tristan Nitot (président de Mozilla Europe) assure une représentation de qualité des éditeurs de logiciels libres.

Du côté des industriels, on remarque la présence de Nathalie Andrieux (La Poste et Mediapost Communication), Christine Balagué (Renaissance Numérique), Godefroy Beauvallet (fonds AXA), Ludovic Blecher (Libération), Virginia Cruz (IDSL), Pascal Daloz (Dassault Systèmes), Marylène Delbourg-Delphis (Talent Circles), Stéphane Distinguin (FaberNovel et Cap Digital), Marie Ekeland (Elaia Partners et France Digitale), Virginie Fauvel (BNP-Paribas), Cyril Garcia (CapGemini), Audrey Harris (Soubis), Tariq Krim (JoliCloud), Laurence le Ny (Orange), Valérie Peugeot (Orange Labs), Nathalie Pujo (Hachette Tourisme), Lara Rouyrès (Dealissime), Jean-Baptiste Rudelle (Criteo), Cécile Russeil (Ubisoft), Marc Tessier (VidéoFutur), Benoît Thieulin (NetScouade). Ce dernier étant le président de ce nouveau Conseil National du Numérique.

La composition est parfaitement paritaire du point de vue des sexes, avec 15 hommes et 15 femmes. En revanche, on n'y trouve toujours aucun représentant des usagers d'Internet. On aurait aimé trouver dans la liste des représentants de la Quadrature du Net, ou de l'UFC-Que Choisir.

Selon Le Nouvel Obs, le nouveau CNNum participera à l'élaboration de la "feuille de route numérique" que doit dresser le Gouvernement au mois de février après l'organisation d'un séminaire interministériel, et tiendra une réunion une fois par mois. On sait déjà qu'il sera saisi pour examiner l'opportunité d'une loi encadrant la neutralité du net

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés