La librairie en ligne Immateriel.fr, qui ne vend que des livres électroniques, indique que seuls des clients qui avaient acheté des livres avec DRM ont dû demander le remboursement parc qu'ils n'avaient pas pu le lire.

L'entreprise Immatériel.fr, spécialisée dans la distribution de livres électroniques pour le compte de quelques 400 éditeurs, a publié jeudi son bilan annuel sous forme d'infographie. Les chiffres de vente n'y sont pas présents, signe sans doute qu'ils sont encore modestes, la plateforme se contentant d'indiquer que son activité a été multipliée par quatre en 2012. Elle indique par ailleurs que sur sa propre boutique de livres électroniques, l'activité a doublé, et la fréquentation a augmenté de 130 %.

Mais surtout, Immatériel.fr livre une information qui pourrait faire réfléchir les éditeurs. En effet, "100 % des clients remboursés sur la librairie Immatériel.fr avaient acheté un livre avec DRM", révèle le site. Dit autrement, aucun des clients qui avaient acheté un livre dans un format ouvert sans protection technique des droits d'auteur n'a ressenti le besoin de demander un remboursement.

En utilisant la plateforme de distribution Immatériel.fr, les éditeurs peuvent choisir de diffuser leurs livres avec une empreinte portant l'identifiant de l'acheteur et son adresse e-mail sur chaque page (un watermark), avec un DRM qui bloque certaines utilisations ou la lecture sur un appareil non autorisé, ou avec aucune protection particulière. 

Dans ses conditions générales de vente, le site explique qu'il ne permet pas aux clients de la librairie d'exercer leur droit de rétractation de 7 jours, s'agissant d'une vente totalement dématérialisée. Mais il "s’engage à vous rembourser ou à vous échanger les Produits ne correspondant pas aux caractéristiques précisées dans votre Bon de Commande, altérés ou présentant un vice apparent". Les livres remboursés, avec DRM, correspondent donc à cette hypothèse. Très certainement parce que les lecteurs n'avaient pas compris que le livre qu'ils achetaient ne pouvait pas être lu avec leur appareil, qui ne prenait pas en charge la protection.

Pour tenter de réduire le risque de remboursement, la librairie prévient le lecteur avec un panneau "danger" lorsqu'ils sont tentés d'acheter un livre sous DRM (sinon, c'est un smiley). "Attention, ce livre ne peut être lu que sous certaines conditions", indique le message d'avertissement. Le site propose aussi un tableau des compatibilités pour tenter d'aiguiller le lecteur.

Autant de problèmes que n'ont ni les livres papier, ni les livres sans DRM (sauf utilisation d'un format propriétaire non pris en charge).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés