Apple a abandonné son action en justice contre le Samsung Galaxy S3 Mini, après avoir reçu de Samsung l'assurance que ce smartphone ne sera pas commercialisé aux États-Unis. Présenté cet automne, cet appareil a en effet été conçu en priorité pour le marché européen. Il s'agit de la version entrée de gamme de la série Galaxy S3.

Dans la guerre des brevets qui l'oppose à Samsung, Apple a jusqu'à présent fait feu de tout bois pour abattre son adversaire. Aux États-Unis, en Europe et dans les autres régions du monde, la firme de Cupertino a ainsi fait son possible pour faire pencher la balance en sa faveur. Elle a ainsi soigneusement choisi les brevets à produire devant la justice et listé un nombre considérable de produits Samsung à sanctionner.

Mais Apple sait aussi lever le pied et se montrer conciliant avec son rival. Du moins, en apparence. L'entreprise californienne a en effet accepté d'abandonner son action en justice contre le Samsung Galaxy S3 Mini. La firme sud-coréenne s'est en effet engagée à ne pas " fabriquer, utiliser, offrir, vendre ou importer ce produit aux États-Unis", selon un document déposé par Apple au tribunal fédéral de San José.

Présenté le 10 octobre dernier, le Samsung Galaxy S3 Mini est un modèle d'entrée de gamme destiné en priorité à l'Europe. Doté d'un écran 4 pouces, le smartphone dispose d'un processeur double cœur cadencé à 1 GHz, d'un appareil photo de 5 mégapixels et fonctionne sous Android 4.1 Jelly Bean. Bien moins performant que le Samsung Galaxy S3, ce produit représente une alternative pour les petits budgets.

L'annulation de cette plainte n'aura aucune conséquence sur le conflit actuellement en cours entre les deux sociétés, qui se livrent en outre une guerre commerciale très intense sur le terrain des smartphones et des tablettes tactiles. Il est cependant à noter que Samsung a également lâché du lest à l'égard d'Apple, en suspendant des procédures. Mais cette décision est d'abord motivée par des considérations tactiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés