Chaque semaine, Numerama héberge la revue de presse d'ActuaLitté, qui paie son loyer avec 5 infos drôles ou inquiétantes, toujours intéressantes. Et pour cette livraison hebdomadaire, les sujets vont d'un roman collaboratif écrit sur Google Docs aux exceptions au droit d'auteur. Et on vous garantit que cette semaine ne sera pas la dernière...

Lundi

Le Naked Writer Project n'a rien à voir avec une suite de Fifty Shades of Grey : l'auteure Silvia Hartmann a fait appel à 13.000 contributeurs pour rédiger le premier roman totalement écrit sur Google Docs. Réalisée en collaboration avec Google UK, l'expérience a donné naissance à Dragon Lords, prochainement disponible sur les plateformes de vente. Et ces dernières devront être efficace s'il faut verser des droits d'auteur à chacun…

Google ?????Google Refrigerator?

Aray Chen, CC BY-NC-SA 2.0

Mardi

Le prêt des livres numériques en bibliothèque reste désespérément lettre morte, et la situation n'a pas l'air de s'améliorer. Simon & Schuster, un des plus grands éditeurs internationaux, vient ainsi d'annoncer, tout sourire, la mise à disposition d'un nouveau livre de son catalogue, via le prestataire OverDrive. Il s'agit du… deuxième, avec Fahrenheit 451.

Mercredi

Le règlement proposé par la justice à Apple et 5 éditeurs américains avait divisé les accusés de collusion sur le prix des ebooks : certains l'avait accepté d'emblée, d'autres se montrant plus réticents. L'éditeur Penguin, parmi ces derniers, s'est finalement résolu à l'appliquer, ce qui signifie que les prix de ses livres seront fixés par les revendeurs, comme Apple ou Amazon. Seul Macmillan et la marque à la pomme envisagent désormais de poursuivre jusqu'au procès, en juin 2013.

Jeudi

ePagine a proposé à plusieurs librairies un écran tactile pour permettre aux clients de consulter le catalogue de livres numériques, d'acheter et de charger des titres sur leurs appareils de lecture. À la librairie parisienne La Procure, l'initiative a été plutôt bien accueillie, d'autant plus qu'elle permet de familiariser libraires et clients avec le nouveau support de lecture.

Vendredi

Le Syndicat National de l'Édition et la Fédération Européenne des Éditeurs ont rencontré Michel Barnier afin de l'alerter sur les exceptions au droit d'auteur, qui pourraient selon eux s'avérer dommageables pour le marché commercial. Ils réclament une limitation de ces exceptions, dans le cas où l'ouvrage est disponible dans le commerce au format EPUB3.

À la semaine prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés