The Promo Bay ne sera finalement pas bloqué outre-Manche. L'industrie du disque britannique a écrit aux FAI pour leur dire de ne pas ajouter le site à leur liste noire, contrairement à The Pirate Bay. La BPI assure qu'il s'agit d'une récompense, affirmant que The Promo Bay n'est plus impliqué dans le piratage. Mais le site n'a jamais été mêlé à des infractions de droit d'auteur.

C'est une excellente nouvelle pour les musiciens britanniques désireux de voler de leurs propres ailes. Le site The Promo Bay ne sera finalement pas bloqué par les fournisseurs d'accès à Internet. La British Phonographic Industry (BPI), qui a obtenu en justice le blocage de The Pirate Bay au printemps, a écrit aux opérateurs pour leur indiquer qu'il n'était pas nécessaire de rajouter The Promo Bay à leur liste noire.

Interrogé par la BBC, le patron de la BPI a expliqué que "jusqu'à très récemment, le domaine 'promobay.org' était directement lié à The Pirate Bay et était donc un domaine à bloquer par les FAI en vertu de la décision de justice. Désormais remanié, le nouveau site de Promobay.org semble ne pas commettre de violation de la propriété intellectuelle et nous nous avons donc demandé hier aux FAI concernés de ne plus le bloquer".

Les explications de Geoff Taylor sont pourtant inexactes. Jamais The Promo Bay n'a été mêlé de près ou de loin à des infractions au droit d'auteur. Sans doute que son seul tort aux yeux de l'industrie du disque est d'avoir été engendré par The Pirate Bay. Car avant de prendre son envol, The Promo Bay était un service de promotion publicitaire pour les artistes qui acceptent de voir leurs oeuvres partagées par les internautes.

Très rapidement, The Promo Bay a connu un succès remarquable. Des milliers d'artistes ont demandé à bénéficier de l'audience de The Pirate Bay pour se faire connaître, comme ils le feraient avec un passage sur un plateau de télévision ou lors d'une émission de radio. Dépassés par le phénomène, les responsables de The Pirate Bay ont fini par détacher The Promo Bay en lançant un site web dédié, géré par un producteur.

The Promo Bay est aujourd'hui un site qui gère son propre nom de domaine, est hébergé sur ses propres serveurs et dispose de ses propres adresses IP, qui ne sont pas celles de The Pirate Bay. De plus, les activités du site sont complètement légales, puisque ce sont les artistes qui décident s'ils veulent participer ou non au projet. Dès lors, rien ne justifiait le blocage.

Concrètement, les artistes mis en avant disposent d'une visibilité sur la page d'accueil de The Promo Bay. Les internautes peuvent alors avoir accès à différentes ressources et fonctionnalités : des liens vers les sites de chaque groupe / artiste sont proposés, des vidéos sur YouTube pour présenter les clips sont disponibles, des URL permettent de se connecter à leur page fan et un lien BitTorrent est aussi présent.

La décision de la BPI de débloquer The Promo Bay pourrait être perçue comme un effort de l'industrie du disque de ne pas tuer dans l'oeuf toute tentative de percer et réussir en dehors des canaux traditionnels. Mais la manière dont la censure de The Promo Bay s'est déroulée illustre d'une certaine façon les craintes du milieu de voir de nouvelles formes de promotion se développer, et qui sont hors de leur contrôle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés