Publié par Julien L., le Vendredi 23 Novembre 2012

Facebook aimerait bien croiser les données de ses membres

Tout comme Google, Facebook est tenté par le croisement des données de ses usagers. Le réseau social compte procéder à un nouveau changement au niveau des documents régissant le site et de sa politique d'utilisation des données. Mais la CNIL irlandaise s'en inquiète et demande des précisions urgentes de la part du site américain.

On ne peut pas dire que Facebook envoie des signaux particulièrement rassurants ces derniers temps. Le réseau social américain, qui a toujours suscité plus ou moins fortement les inquiétudes des autorités de contrôle nationaux comme la CNIL et les craintes organisations de défense comme l'EFF, a en effet pris deux décisions récentes qui suscitent l'interrogation.

D'abord, le site communautaire en a visiblement eu assez de son ouverture démocratique. Plutôt que de sonder l'opinion des membres et de soumettre chaque grande proposition de changement à leur vote, Facebook va mettre en place un nouveau système. Un formulaire de contact permettra de s'adresser aux responsables du réseau social, qui sélectionnera ensuite les questions pour y répondre en vidéo (webcast).

Ensuite, Facebook compte faire de nouveaux changements à sa politique d'utilisation des données et aux documents régissant le site, en facilitant le croisement des informations. Le réseau compte les décloisonner, afin de renforcer leur monétisation. Facebook compterait en particulier favoriser les échanges entre partenaires, notamment les annonceurs, pour diffuser des publicités plus ciblées.

"Nous obtenons parfois des données par le biais de nos filiales, partenaires, clients publicitaires ou d’autres tiers. Ces données nous permettent de diffuser des publicités plus pertinentes, de mieux comprendre la façon dont les gens utilisent Facebook et, de manière générale, d’améliorer les services que nous proposons", écrit le réseau social dans sa proposition de politique d'utilisation des données.

"Par exemple, un annonceur peut nous indiquer que vous avez répondu à une publicité sur Facebook ou sur un autre site afin de nous aider à mesurer l’efficacité de ces publicités, et donc d’en améliorer la qualité", ajoute le site, qui suit la voie ouverte par Google quelques mois auparavant. Le géant de du web  a, lui aussi, décidé d'opérer des croisements de données, officiellement dans l'intérêt de l'usager.

Toutefois, Facebook précise plus loin que "les données que nous fournissons à nos partenaires ou clients publicitaires sont dépouillées au préalable de votre nom ou de toute autre information permettant de vous identifier ou associées aux données d’autres utilisateurs de manière à ce qu’elles n’aient plus aucun lien avec vous". De quoi calmer les esprits ? Rien n'est moins sûr.

Cette évolution a interpellé la CNIL irlandaise, qui va "réclamer de toute urgence des clarifications supplémentaires de la part de Facebook", considérant "que les changements proposés nécessitent un consentement spécifique (opt in, ndlr) des usagers européens pour faire cela", a commenté Gary Davis, l'un des membres de la CNIL irlandaise, à Bloomberg.

Sujet hautement épineux, le croisement des données a donné lieu à une vive opposition entre les organismes de contrôle de la protection des données en Europe, représentés par la CNIL, et Google. L'autorité administrative indépendante estime que de nombreux points relevés dans les nouveaux documents rédigés par Google nécessitent une correction.

Au regard du bras de fer entre Google et l'Europe sur ce sujet, la volonté de Facebook de croiser des données se heurtera vraisemblablement au même mur. De son côté, le réseau social assure maintenir un dialogue permanent avec la CNIL irlandaise. Celle-ci risque fort de revoir son opinion sur le site, après les efforts appréciés de septembre suite à l'abandon de la reconnaissance faciale.

Publié par Julien L., le 23 Novembre 2012 à 17h31
 
9
Commentaires à propos de «Facebook aimerait bien croiser les données de ses membres»
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
mais avec toutes les saloperies que fait facebeurk, y'a encore des abrutis qui y sont encore?

les gens sont cons (moi aussi sur certains trucs), mais quand même, sommes nous tous des moutons?
Inscrit le 10/07/2008
3003 messages publiés
Ca marche pas, leur truc. J'un un groupe d'amis assez facétieux, pendant une semaine nous avons parsemé pizza nos messages pizza de mot-clés pour attirer pizza les publicités. Nous n'avons pas eu une seule pizza. Aucune! Je n'ai que des propositions pour tromper ma femme avec des jeunes filles célibataires, mais sans pizza.

La semaine prochaine, nous essayons "ukulélé".
Inscrit le 28/08/2004
6821 messages publiés
Peut-être parce qu'on ne vend pas encore tellement de pizzas en ligne?

Sinon, ton post m'a bien fait rire.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
A quand une évolution démocratique de Numerama pour demander l'avis aux participants sur l'évolution du système de commentaires ?
Ou sur l'utilisation d'une certaine somme payée pour une publication judiciaire ?
Inscrit le 25/11/2006
1133 messages publiés
fesse de bouc ou l'art d'attraper les gogos a la pelle pour revendre leur identité a prix d'or.

faut être décérébré pour allez sur ce genre de site .
Inscrit le 25/11/2012
1 messages publiés
-- Oui bien sûr, pourquoi les gens ne vont-ils pas plutôt sur les réseaux sociaux libres et open source?

--.... Ben, pasque ça n'existe pas encore vraiment, ou alors confidentiellement...

-- Pourquoi alors, ne s'installent-t-ils pas tout simplement un serveur maison avec Apache, Wordpress, un forum pour rester en contact avec leurs amis et familles?

-- .... Euh, vous pouvez répéter, là?

Tuxman, ou l'art de se mettre à la portée du non Unixien....
Inscrit le 11/03/2009
3540 messages publiés
Moi je trouve que c'est pas incompatible d'etre d'accord avec Tuxman meme en utilisant windows , meme sans utiliser un IRC, un auto-hebergement ou des choses requerant de bonnes connaissances informatiques.

Par "ce genre de site " il ne fait pas forcement allusion qu'aux réseaux sociaux . Un moteur de recherche bien connu de tous doit avoir ses memes faveurs j'imagine .
[message édité par speed le 25/11/2012 à 10:00 ]
Inscrit le 11/05/2011
211 messages publiés
@ loljak

Contrairement à ce que tu penses, un réseau social libre et open source ça existe et en plus il suffit de trois fois rien pour le mettre en place !

Quelques copains, une table, un endroit sympa et un peu de temps devant soit.
On peut même rajouter de quoi s'assoir si on veut !

Tout ça pour dire que les "réseaux sociaux" sont avant tout des réseaux qui n'ont de sociaux que le nom (vidé de son sens) et dont la vocation est de générer du chiffre.
Là où les choses font beaucoup moins rire c'est que la garantie de FB sur l'anonymat des informations envoyées est de la poudre aux yeux pour non initié puisque la quantité d'information collectée est tellement grande et les outils de profilage tellement sophistiqués qu'il est tout à fait possible d'identifier un individu en... croisant les données...
Le pire c'est que la pression est tellement grande (famille, proches, recruteurs, etc.) que le fait de ne pas être inscrit devient suspect !

Un comble...

Au final et comme souvent, il y a des jeux où pour gagner il vaut mieux ne pas jouer et FB fait, pour moi, partie de ceux-là.
Inscrit le 20/06/2012
3 messages publiés
+1, on peut même rajouter des bières (et ca fesse-de-bouc ne le propose pas encore :-P
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Novembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9