Pirate ta BD est un projet de diffusion libre de bandes dessinées mis en place par le site BDZ-Mag. Il vise à promouvoir les BD des auteurs qui consentent à placer leurs oeuvres sous licence Creative Commons BY-NC-ND.

Avec le développement du net, les circuits de distribution traditionnels ont subi une concurrence sans précédent avec l'émergence des circuits de distribution alternatifs. Ces derniers ne sont d'ailleurs pas toujours légaux, à l'image des échanges de fichiers piratés se déroulant sur les réseaux P2P. Mais leur grand succès souligne la nécessité d'une remise à plat du droit d'auteur, afin de l'adapter à l'environnement numérique.

En attendant une remise à plat de la propriété intellectuelle, des systèmes légaux de diffusion et de promotion d'œuvres se mettent régulièrement en place. Ainsi, il existe des sites de musique libre, où les auteurs renoncent à une partie de leurs droits pour favoriser la propagation de leurs créations. Mais d'autres domaines sont concernés, des séries au cinéma en passant par les ebooks ou les jeux vidéo.

Dans la bande dessinée, il faut signaler l'initiative de BDZ-Mag baptisée "Pirate ta BD !". Il s'agit, selon les explications du site, d'un "système de diffusion consentie, en accord avec les auteurs, pour leur permettre de faire connaître leur travail, et éventuellement de promouvoir la vente de leurs albums". Car les échanges sur les réseaux P2P offrent une exposition considérable et peuvent contribuer à relancer des ventes.

Selon le choix de chaque auteur, ce sont des albums complets ou des packs de planches issus de blogs de BD qui sont mis en partage. Regroupées dans un fichier au format CBR (Comic Book Rar), conçu pour les bandes dessinées numérisées, les BD sont placées sous licence Creative Commons BY-NC-ND (crédit de l'auteur de BDZ-Mag, pas d'utilisation commerciale, pas de modification de l'œuvre).

Quelle rémunération pour les auteurs de BD ? Dans sa foire aux questions, BDZ-Mag précise que le site ne s'occupe pas directement de cette question. Son principal objectif d'aider l'auteur à médiatiser ses oeuvres. Mais indirectement, BDZ-Mag compte faire de son projet un "outil de promotion puissant" et assistera les dessinateurs et les scénaristes de diverses façons.

"BDZ-Mag a déjà négocié […] des partenariats avec des éditeurs qui permettent l'auto-édition ; nous intégrerons sur le magazine ou sur le site tout bouton de dons, liens de ventes fournis par les auteurs, liens de renvoi vers leurs sites ou leurs blogs", explique la FAQ. Plusieurs auteurs (douze à l'heure où nous écrivons ces lignes) sont recensés sur le site et sept BD sont disponibles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés