Tim Cook n'aime pas la tablette tactile de Microsoft et le fait savoir. Au cours d'une conférence téléphonique, le PDG d'Apple a jugé que sa conception est ratée. Selon lui, Microsoft a voulu satisfaire trop de besoins avec un seul produit, ce qui l'empêche de les satisfaire entièrement.

Apple ne fera pas de cadeau à Microsoft. Alors que le géant des logiciels compte sur sa tablette tactile Surface pour devenir un acteur de poids sur ce marché, la firme de Cupertino n'a pas tardé à décocher ses premières flèches contre le nouveau produit de son rival historique. Et cela, même sans avoir pu tester effectivement Surface, dont le lancement se déroule ce vendredi.

"Je n'ai pas encore pu jouer avec Surface, mais ce que nous lisons à son propos est qu'il s'agit d'un produit confus", a déclaré le PDG d'Apple, Tim Cook. Pour lui, le principal problème de la tablette de Microsoft est de vouloir répondre à toutes les attentes possibles, sans jamais les satisfaire complètement. Autrement dit,  l'entreprise s'est fourvoyée dans la conception de Surface.

"Je pense que l'une des choses les plus difficiles à faire lorsque vous décidez de créer un produit est de faire des arbitrages" en lui donnant une orientation, a poursuivi le chef d'entreprise. Quitte à écarter certaines caractéristiques techniques ou des fonctionnalités précises. "Et c'est ce que nous avons vraiment fait avec l'iPad", évoquant l'incroyable expérience qu'offre cet appareil.

Et le PDG américain de prendre une image pour illustrer ses propos "Je suppose que vous pourriez construire une voiture qui vole et qui flotte, mais je ne pense pas qu'elle ferait toutes ces choses correctement", a-t-il conclu, ne se déclarant absolument pas inquiet de la concurrence de Microsoft. "Je pense que les gens, lorsqu'ils comparent l'iPad à d'autres offres concurrentes, en arrivent à la conclusion qu'ils veulent un iPad".

Les commentaires d'Apple surviennent dans un contexte particulier, puisque la firme de Cupertino a renouvelé sa gamme d'iPad en dévoilant la quatrième génération de sa tablette tactile dont le principal atout est sa puce, beaucoup plus performante que celle équipant l'iPad. Par ailleurs, Apple a dévoilé un iPad Mini destiné à occuper le segment des tablettes dont la diagonale d'écran est 7 et 8 pouces.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés