Samedi, c'est la revue de presse en tirs croisés pour retrouver une sélection de l'information publiée chez Numerama et ActuaLitté. Vous retrouverez cette fois des lecteurs ebooks, des lecteurs trompés et des lecteurs brossés dans le sens du poil. Sacré programme !

Lundi

Quand on n'est personne au milieu de l'océan des livres, faire la promotion de son petit ouvrage pourrait justifier ce qu'a fait RJ Ellory. Mais lui, qui est un des auteurs les plus bankables du moment… C'est que le romancier a versé dans le sock puppetry, ou la critique élogieuse de ses propres ouvrages, publiée sur des sites de vente. Manque de chance, le romancier s'est fait douloureusement épingler.

C'est que la question de la prescription au travers des sites de vente est dans l'air du temps. Une affaire de confiance, avant tout, nous explique le réseau social Babelio.

Mardi

Elle a plutôt décidé d'expérimenter et de tester ce que pouvait être l'écriture communautaire en direct. Silvia Hartman s'est lancée dans l'écriture d'un roman, consultable en permanence grâce à Google Docs. Repousser les limites qui séparent l'auteur du lecteur certes, mais lire des brouillons en cours d'évolution laisse encore sceptique.

Mercredi

La hausse de la TVA sur les livres numériques en Espagne, passée de 18 % à 21 % – quand le livre papier est taxé à 4 % – s'est déroulée sans trop de douleurs. Les éditeurs, conscients qu'une augmentation des prix de vente, ont préféré prendre sur eux, et ne pas augmenter les tarifs pour le public. Sage résolution ? Eh bien, plutôt que de mettre en l'air tous les efforts réalisés ces derniers mois, s'asseoir sur un euro était probablement préférable…

Jeudi

La rentrée, c'est aussi l'occasion de sortir de nouveaux produits, comme si le public, qui croule déjà sous les dépenses, avait réellement les moyens d'investir pour renouveler sa gamme d'appareils de lectures. Soit.

En tout, cas c'est le Canadien-Japonais Kobo qui a dégainé le premier en présentant sa petite famille d'appareils Kobo, nouvelle tablette y compris – mais surtout, un lecteur ebook 5 pouces tactile. Le soir même, Amazon ripostait, avec des produits plus puissants pour sa gamme Kindle, mais sans trop d'innovation.

Vendredi

C'est LA grande affaire depuis des mois : cinq éditeurs soupçonnés d'entente avec Apple, engendrant une fixation du prix des ebooks, et une concurrence faussée. Mais trois d'entre eux ont accepté de signer un accord avec le DoJ, lequel a été validé par le tribunal ce vendredi. Retour sur une histoire pas banale, où concurrence et monopole sont au coeur de la procédure juridique.

Et comme toujours, passez un excellent week-end !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés