L'adresse principale de FileSonic n'est plus accessible depuis quelques jours. Après la disparition de l'hébergeur Oron, la pression de la lutte contre le piratage a visiblement eu raison d'une autre plate-forme de téléchargement. En début d'année, l'affaire MegaUpload avait déjà convaincu le site de désactiver ses outils de partage.

Indisponibilité temporaire ou fermeture définitive ? Depuis deux jours, l'hébergeur de fichiers FileSonic ne donne plus de signe de vie. L'adresse www.filesonic.com ne redirige plus vers la page d'accueil de la plate-forme, ce qui laisse à penser qu'il s'agit au minimum d'un problème de configuration DNS (Domain Name System – système de noms de domaine, qui permet de traduire un nom de domaine en adresse IP).

Comme le remarque Torrentfreak, les autres domaines du service sont encore accessibles. Cependant, un message indique "qu'une erreur est survenue". Selon un WHOIS sur l'adresse www.filesonic.com, le propriétaire du domaine est la firme Renovatio Management Limited. Mais ni elle ni les responsables de FileSonic n'ont donné de signe de vie.

La disparition de FileSonic est peut-être liée à la plainte déposée début août par une entreprise spécialisée dans la production de films pornographiques. Cette dernière accuse l'hébergeur d'avoir mis en place tout un mécanisme d'incitation au piratage. L'action en justice a également ciblé d'autres services : RapidShare, Hotfile, FileFactory, Oron ou FileServe, pour ne citer que les plus connus.

Impossible de ne pas également songer à la fermeture de MegaUpload et à l'arrestation de ses dirigeants. Suite à l'intervention de la police en janvier, FileSonic a décidé de modifier ses fonctionnalités pour empêcher le partage de fichiers et, surtout, disparaître de la liste noire des sites à abattre. FileSonic était en effet dans le collimateur de la RIAA et ses liens font l'objet d'une pléthore de demandes de retrait.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés