Une société spécialisée dans les contenus pour adultes a porté plainte contre deux hébergeurs de fichiers, Oron et FileSonic. Elle leur reproche d'avoir mis en place tout un système pour inciter les internautes à utiliser leurs services, quitte à être en délicatesse avec le droit d'auteur. Mais suite à l'affaire MegaUpload, FileSonic a complétement désactivé ses fonctions de partage.

MegaUpload a beau avoir disparu des écrans radars, les services d'hébergement de fichiers en un clic constituent toujours un problème pour les industries du divertissement. Selon ces dernières, ces plates-formes spécialisées dans le stockage de contenus ne sont pas suffisamment engagées dans la lutte contre le piratage et tolèrent certains agissements pour gagner en fréquentation.

C'est ce qui est reproché à FileSonic et Oron. Une société de production de films pornographiques, Flava Works, les attaque en justice pour que cesse la violation de leurs droits. Les deux hébergeurs sont visés non seulement pour ne pas avoir empêché l'hébergement de contenus protégés par la propriété intellectuelle, mais aussi pour leur programme de fidélisation et de récompense.

Considérées comme "illégitimes", les deux plates-formes sont accusées d'avoir laissé les internautes commettre certaines infractions au droit d'auteur pour attirer plus d'utilisateurs et accroitre leur audience. Le mécanisme d'affiliation a également joué un rôle, estime Flava Works, puisque les participants étaient rémunérés en fonction du succès de certains contenus. La plainte concerne aussi 26 internautes, qui sont accusés d'avoir diffusé sur Internet les liens menant à des fichiers incriminés.

Si Flava Works compte bien défendre ses droits, la firme pour adultes ne paraît pas avoir remarqué la décision prise en début d'année par FileSonic. Quelques jours à peine après l'opération policière contre MegaUpload, en janvier, le service a décidé de modifier les fonctionnalités du service pour désactiver le partage de fichiers. Dès lors, même les liens circulant actuellement sur le web ne sont plus exploitables.

"Toutes les fonctions de partage sur FileSonic sont désormais désactivées. Notre service peut uniquement être utilisé pour uploader, et télécharger des fichiers que vous avez personnellement uploadés", avertit un bandeau présent en haut du service en ligne. Autrement dit, FileSonic a préféré amputer son service des fonctionnalités de partage pour se limiter au le seul domaine de l'hébergement personnel.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés