L'inventeur de Linux n'aime pas beaucoup Nvidia, à qui il reproche son dédain à l'égard du système d'exploitation libre, et il le fait savoir avec tact et délicatesse...

Ce n’est pas politiquement correct, mais c’est sorti droit du coeur. Lors d’une conférence à l’Université Aalto en Finlande, Linus Torvalds s’est laissé aller à un commentaire peu amène sur la société NVIDIA, qui produit des processeurs pour cartes graphiques. « Allez vous faire f…. », a lancé l’inventeur de Linux face caméra, avec un doigt d’honneur ostensiblement adressé au fabricant américain.

Les raisons de la colère ? La communauté des développeurs de Linux reproche à NVIDIA son manque total d’implication dans le support de son matériel sur le système d’exploitation libre. En particulier, NVIDIA n’a toujours pas livré des drivers pour Linux de son système Optimus, qui permet aux ordinateurs portables de basculer automatiquement du contrôle graphique intégré (IGP) à la carte graphique avec calcul dédié (GPU) sans intervention de l’utilisateur. Le GPU, beaucoup plus consommateur en énergie et donc en batterie, n’est activée à la volée que lorsque la puissance de calcul nécessaire l’exige. Mais faute de support de Linux, cette technologie très utile à l’économie d’énergie n’est disponible de fait que sous Windows.

« Je suis heureux de dire très publiquement que NVIDIA a été l’une des principales sources de problèmes que nous ayons eus avec des fabricants de matériel, et c’est vraiment triste parce que NVIDIA essaye de vendre un grand nombre de puces sur le marché Android (basé sur Linux, ndlr)« , a condamné Linus Torvalds. « Nvidia est la pire des sociétés avec laquelle nous ayons jamais travaillé« .

« Ne vous méprenez pas. Je ne dis pas que les autres sociétés sont parfaites non plus. Nous avons eu des entreprises qui s’en fichent, nous avons eu des entreprises qui estimaient que Linux n’était pas un assez gros marché, mais dans le même temps il y a eu beaucoup d’entreprises qui ont apporté une aide importante dès les premiers jours. Et je trouve que c’est très triste, lorsque vous vendez du matériel, et que vous utilisez Linux, d’être aussi difficile sur ça ».

« On ne peut rien y faire. C’est la vie. J’aimerais que tout le monde soit aussi sympa que moi », a-t-il conclu pour détendre l’atmosphère.

La séquence, à partir de la 48ème minute :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos