Les artistes britanniques Ben West et Felix Heyes ont réalisé un dictionnaire entièrement composé des premières images proposées par Google lors de la recherche du mot correspondant.

Quand l’art rejoint la culture et la technologie. Deux artistes londoniens, Ben West et Felix Heyes, ont eu l’idée de créer un dictionnaire visuel basé sur Google. Plutôt que d’insérer des mots, ils ont pris la première image renvoyée par Google Images pour chacun des 21 000 mots de base du dictionnaire. Il en résulte Google, un livre de 1240 pages entièrement composé de fichiers JPG, PNG ou GIF couchés sur le papier glacé, avec une couverture cartonnée et un découpage alphabétique des pages pour simplifier la consultation.

« Nous avons utilisé deux scripts PHP que mon frère Sam a écrit pour nous« , raconte Ben West. « Le premier prend une liste de mots du dictionnaire et télécharge chaque image en séquence, et le deuxième les assemble en colonnes et génère un PDF« .

Les deux designers songent désormais à faire imprimer des versions poche, pour les vendre. Ce qui soulèvera, malheureusement, d’inextricables problèmes de droits d’auteur.

Pour avoir le droit de vendre l’ouvrage, il faudrait obtenir l’autorisation de chacun des titulaires de droits des images reproduites, et les créditer correctement. Or même à considérer que l’éditeur soit près à faire le travail pour les 21 000 images du livre, il faudra encore franchir de nombreux obstacles : que faire quand l’éditeur du site web sur lequel est présentée l’image ne répond pas ? Que faire s’il n’est pas lui-même le titulaire des droits et que l’auteur de l’image reproduite sur différents sites n’est pas identifiable (une situation très fréquente) ? Que faire si des auteurs refusent et obligent ainsi, soit à supprimer une entrée du dictionnaire, soit à trahir le projet artistique en choisissant une autre image ?

Mais le droit d’auteur tel qu’il existe favorise la liberté d’expression. Parait-il.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés