La Ligue de football professionnel va autoriser YouTube, Dailymotion mais aussi le journal l'Équipe à diffuser à partir de la saison prochaine des résumés de quelques minutes portant sur les matchs de football de la Ligue 1. Un accord qui devrait se traduire par un strict contrôle de la diffusion de ces contenus, au regard des sommes en jeu et de la surveillance du CSA.

Al Jazeera n’est pas le seul média à s’intéresser aux compétitions de football se déroulant dans l’Hexagone. Si la chaîne de télévision qatarie a fait sensation en début d’année en signant un accord avec la Ligue de football professionnel (LFP) pour diffuser des matchs et un magazine, les sites web d’hébergement de vidéos en streaming sont loin d’être inactives.

Le Figaro signale en effet que YouTube et Dailymotion vont diffuser des résumés des matchs du championnat, en accord avec la LFP. La plate-forme française aurait d’ores et déjà signé avec la LFP tandis que les négociations avec le service américain seraient sur le point d’aboutir. En parallèle, le journal l’Équipe aura également la possibilité de diffuser des extraits des matchs de la Ligue 1 sur son site web.

Selon le quotidien, les résumés des matchs du championnat de France pourront être proposés aux visiteurs de YouTube, Dailymotion et l’Équipe dès la prochaine saison. Le partenariat passé avec la Ligue de football professionnel est prévu pour durer quatre ans, ce qui est un délai assez long à l’échelle du net. Mais le format court de ces extraits, autour de 5 minutes, est idéal pour une diffusion sur la toile.

Pour mettre la main sur les droits de diffusion de la Ligue 1, les trois sociétés auraient versé un montant global de 5 millions d’euros. Vu les sommes engagées, on peut raisonnablement supposer que les acteurs concernés vont chercher à éviter que ces extraits ne se retrouvent dispersés aux quatre vents. D’autant que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) veillera.

Le CSA dispose en effet de nouvelles prérogatives suite à la modification de la loi du 1er février 2012 sur l’éthique du sport et les droits des sportifs ». Un nouvel article confie à l’autorité administrative le soin de déterminer elle-même les règles applicables en matière de « brefs extraits » de retransmissions sportives sur les « services de communication au public par voie électronique« . Donc, y compris les sites web.

Dès lors, le code exportable généralement disponible sous chaque vidéo sur YouTube et Dailymotion sera vraisemblablement désactivé, tandis que la diffusion des vidéos sur les dispositifs nomades refusée. Car en effet, la Ligue de football professionnel compte monétiser cet accès en mettant à l’achat un « lot mobile » regroupant les droits de diffusion des matchs de championnat.

(photo : CC BY Rick Dikeman)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés