Publié par Julien L., le Jeudi 05 Avril 2012

Pour Google, la guerre de Steve Jobs contre Android était un "show"

Steve Jobs a toujours fustigé Android, estimant qu'il s'agissait d'un produit conçu dans les laboratoires d'Apple. Le chef d'entreprise a même promis une guerre totale à Google pour lui faire payer. Mais pour Le PDG de la firme de Mountain View, Larry Page, le courroux de Steve Jobs avait d'abord pour objet de fédérer ses troupes autour d'un adversaire clairement identifié.

De son vivant, Steve Jobs n'a jamais supporté l'idée de se retrouver en concurrence directe avec Google sur le terrain des smartphones. Le fondateur d'Apple, décédé en octobre dernier, avait cru qu'un accord tacite était en vigueur entre les deux entreprises. La firme de Cupertino laissait à Google le secteur de la recherche en ligne, tandis que le géant de Mountain View se tenait éloigner du marché des mobiles.

L'apparition d'Android a été vécue comme une véritable trahison par l'ancien PDG d'Apple. On se souvient de la mise au point très claire de Steve Jobs, quelques temps après la présentation de la première génération d'iPad. "Nous ne sommes pas aller sur le marché de la recherche. Ils sont venus sur le marché de la téléphonie. Soyez assurés qu'ils veulent tuer l'iPhone. Nous n'allons pas les laisser faire".

Face au succès grandissant d'Android, le discours s'est petit à petit militarisé. Selon son biographie, Walter Isaacson, Steve Jobs avait promis une "guerre thermonucléaire" à Google, estimant qu'Android "est un produit volé". "Je consacrerai jusqu'à mon dernier souffle si nécessaire, je dépenserai chaque centime des 40 milliards de dollars qu'Apple a en banque pour corriger cette erreur".

Six mois après la disparition de Steve Jobs, Larry Page a apporté un éclairage quelque peu différent sur les relations tumultueuses entre Google et Apple. Dans un entretien accordé mercredi à Business Week, le patron du géant californien de la recherche en ligne a tempéré l'image vindicative que laissait diffuser Steve Jobs à l'encontre d'Android.

D'après Larry Page, la colère de Steve Jobs n'était pas totalement authentique pour la simple et bonne raison qu'il est plus facile pour une entreprise de combattre lorsque l'adversaire est clairement identifié. Et dans l'univers des smartphones, le rival tout désigné d'Apple est Google et son O.S. maison. Il s'agissait donc pour Steve Jobs de mobiliser ses troupes, quitte à faire un peu de "spectacle".

"Pour de nombreuses sociétés, il est pratique d'avoir un compétiteur bien identifié et vis-à-vis duquel vous pouvez vous rassembler. Je pense personnellement qu'il est préférable de viser plus haut. Vous ne voulez pas rechercher vos concurrents", a-t-il analysé. L'hostilité du fondateur d'Apple avait donc, selon Larry Page, d'abord des visées de management.

Reste que les entreprises se livrent aujourd'hui une rude bataille sur de nombreux fronts. Si Steve Jobs a peut-être forcé le trait contre Google, il n'en demeure pas moins que l'époque où les relations des deux sociétés étaient au beau fixe est révolue.

Publié par Julien L., le 5 Avril 2012 à 15h00
 
10
Commentaires à propos de «Pour Google, la guerre de Steve Jobs contre Android était un "show"»
Inscrit le 15/07/2011
127 messages publiés
et en attendant ils continuent à "s'échanger des milliards de dollars". J'adore ces guerres de facade
Inscrit le 23/02/2011
431 messages publiés
et en attendant ils continuent à "s'échanger des milliards de dollars". J'adore ces guerres de facade

Tout à fait.
Inscrit le 03/06/2003
90 messages publiés
"le courroux de Steve Jobs avait d'abord pour objet de fédérer ses troupes autour d'un adversaire clairement identifié"

Complètement vrai. J'ai bien remarqué que récemment tous les fanboys se sont mis à critiquer Google sur tout et surtout n'importe-quoi. Steve Jobs savait très bien entretenir la machine à fanboy.

Non pas qu'il ne faille pas critiquer Google (et je n'aime pas spécialement Android), mais c'était aussi obsessionnel que leur amour pour les produits Apple.
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Il a combattu Android, il est mort.
Android, a qui le tour ?
Inscrit le 23/04/2010
285 messages publiés
Ils nous rejouent simplement l'outsider rebelle de sa pub de 1984. Apple est dans une situation difficile, première capitalisation boursière au monde et pourtant tout l'esprit d'une tel entreprise c'est le coté rebelle, en dehors de la norme.

Avoir un ennemi comme Android c'était du pain béni pour eux, grand méchant loup qui capitalise la moitié du marché. Les revoilà dans leur situation de prédilection et on conforte les utilisateurs en leur prouvant qu'Apple c'est encore la même chose qu'avant
Inscrit le 23/01/2008
296 messages publiés
Il était complètement con, a pollué la technologie avec des idées immondes, et pourtant il avait raison : Android est concu pour tuer la grosse iphoune, ou plutot le concept commercial fermé demesuré, plutot mis à mal par l'open source et la grande ouverture d'android, sans parler de son coté professionnel là ou la grosse iphoune n'en a absolument aucun. C'est donc de la logique pure, mais en même temps il avait qu'a pas choisir une attaque commerciale aussi fumeuse.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Nous ne sommes pas aller sur le marché de la recherche.

Ca se voit que Jobs était américain : il ne maîtrisait pas les subtilités entre participe passé et infinitif...

(truc : mettre un verbe du troisième groupe : nous ne sommes pas venir sur le marché... bof bof bof)
Inscrit le 06/04/2012
3 messages publiés
Ceci me rappel étrangement une autre situation :
Apple vs Microsoft
> Microsoft nous a volé ! A mort !
....

Mais OSx n'est pas bassé sur Unix, l'encètre de Linux ? Mmm ?
Inscrit le 20/07/2011
930 messages publiés
Quand ils sont arrosés à leur tour les arroseurs sont prompt a faire la "gueule".
Inscrit le 06/04/2012
396 messages publiés
Aucun sentiments, ces Android!
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Avril 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6