Publié par Guillaume Champeau, le Jeudi 02 Février 2012

Facebook se lance en Bourse mais impose sa vision aux actionnaires

Après de nombreuses hésitations, Mark Zuckerberg a finalement sauté le pas. Facebook a demandé mercredi aux autorités américaines son introduction en Bourse, qui devrait lui permettre de lever plus de 5 milliards de dollars. Mais le fondateur de Facebook demande aux actionnaires de partager la philosophie du réseau social, sans rechercher de bénéfices à court terme.

C'est fait. Conformément aux rumeurs relayées ces derniers jours, Facebook a bien déposé mercredi son dossier d'introduction en Bourse auprès de la Securities & Exchange Commission (SEC). Le dossier transmis aux autorités boursières américaines permettrait de lever au moins 5 milliards de dollars, soit environ 3,8 milliards d'euros, et pourrait valoriser Facebook à 100 milliards de dollars. Soit un peu moins de 1,2 dollars pour chacun des 845 millions d'utilisateurs par mois du réseau social (le site déclare 483 millions d'utilisateurs quotidiens).

Selon les documents communiqués pour l'Initial Public Offering (IPO), Facebook a réalisé 3,71 milliards de dollards de chiffre d'affaires en 2011, et dégagé un bénéfice net d'un milliard de d'euros, contre 606 millions en 2010. L'entreprise créée en 2004, qui n'a atteint son point d'équilibre qu'en 2009, est donc depuis devenue une entreprise extrêmement rentable, qui emploie 3 200 salariés.

L'essentiel des revenus de Facebook est dû à la publicité (3,2 milliards de dollars en 2011, soit 85 %). Le concepteur de jeux sociaux Zynga, qui a levé récemment 1 milliard de dollars avec sa propre introduction en bourse, a contribué pour 12 % au chiffre d'affaires de Facebook. L'entreprise dispose de réserves en cash de près de 4 milliards de dollars.

Mark Zuckerberg, le célèbre fondateur du réseau social, possède 28,4 % des parts de Facebook, valorisées à plus de 25 milliards de dollars.

"Bâtir de grandes choses implique de prendre des risques"

Dans un courrier joint à la demande d'introduction en bourse, Mark Zuckerberg explique aux investisseurs que Facebook "espère améliorer la manière dont les gens se connecte aux entreprises et à l'économie", pour accroître ses revenus. Le fondateur qui a longtemps hésité avant de se lancer en bourse rappelle cependant l'histoire de Facebook, et défend sa philosophie face aux investisseurs qui pourraient n'être intéressés que par une maximisation des dividendes à court terme.

"Nous ne construisons pas des services pour gagner de l'argent, nous gagnons de l'argent pour construire de nouveaux services. Et nous pensons que c'est une bonne manière de construire quelque chose", écrit Zuckerberg. Il demande donc aux futurs actionnaires de partager une vision de long terme. "Nous ne nous réveillons pas le matin avec pour objectif principal de gagner de l'argent, mais nous comprenons que le meilleur moyen de réaliser notre mission et de bâtir une entreprise forte et rentable. C'est aussi comme ça que nous voyons l'IPO".

Mark Zuckerberg explique aussi aux investisseurs que Facebook doit continuer à maintenir un rythme très élevé de lancement de nouveaux services, et à prendre des risques quitte à voir son chiffre d'affaires ou son bénéfice baisser. "Bâtir de grandes choses implique de prendre des risques. Ca peut être effrayant et ça empêche la plupart des sociétés de faire les choses audacieuses qu'ils devraient faire. Toutefois, dans un monde qui évolue si vite, vous avez la certitude d'échouer si vous ne prenez aucun risque".

Voilà les actionnaires prévenus. Reste à voir si la loi de Facebook saura s'imposer face à la loi du marché... ou inversement.

Publié par Guillaume Champeau, le 2 Février 2012 à 10h25
 
24
Commentaires à propos de «Facebook se lance en Bourse mais impose sa vision aux actionnaires»
Inscrit le 09/03/2010
1103 messages publiés
Euh...par principe,je ne vois pas le moindre investisseur aujourd'hui envisager le long terme,la bourse prouve quotidiennement que la spéculation est toujours active,à court terme et ne tient aucun compte des projets à long terme des entreprises...Facebook va se casser les dents et je regrette qu'avec sa puissance et son influence actuelle,il ne pense pas plutôt à un autre modèle économique pour développer et surtout faire durer sa société.Toutes ses nouvelles sociétés,ces nouvelles technologies fonctionnent sur les mêmes bases argileuses qui les feront un jour s'écrouler sur elles-mêmes.(trop beau,ce que j'écris,j'en pleure en me relisant,là)
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Le dossier transmis aux autorités boursières américaines permettrait de lever au moins 5 milliards de dollars, soit environ 3,8 milliards d'euros

Image IPB
5 millions de dollards = 3,8 millions d'euros.
5 milliards de dollards = 3,8 milliards d'euros.
A moins que le dollard se soit écroulé dans la nuit.
Inscrit le 16/08/2010
1280 messages publiés
"Le concepeteur de jeux"

Guillaume est originaire du sud, il nous avait caché ça !
Inscrit le 09/02/2009
868 messages publiés
filissart33, le 02/02/2012 - 10:38
Euh...par principe,je ne vois pas le moindre investisseur aujourd'hui envisager le long terme,la bourse prouve quotidiennement que la spéculation est toujours active,à court terme et ne tient aucun compte des projets à long terme des entreprises...Facebook va se casser les dents et je regrette qu'avec sa puissance et son influence actuelle,il ne pense pas plutôt à un autre modèle économique pour développer et surtout faire durer sa société.Toutes ses nouvelles sociétés,ces nouvelles technologies fonctionnent sur les mêmes bases argileuses qui les feront un jour s'écrouler sur elles-mêmes.(trop beau,ce que j'écris,j'en pleure en me relisant,là)

ca se tiens , mais regarde chez apple ( c est l un des rares exemples que j ai ) les actionnaires ne recoivent aucun dividendes et apparament ils n ont pas a la ramener
entre le caractere de merde de steve job et le conseil d administration
composer generalement de financiers qui ne comprenent rien a la societé qu il administrent. Zukerberg est capable de tenir ses actionnaires en laisse.
[message édité par horizon le 02/02/2012 à 10:57 ]
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
La manière dont les gens se connecteNT
Inscrit le 13/09/2007
91 messages publiés
100 Mrds de valo / 1 Mrd d'utilisateurs = 100$ par utilisateur et c'est là toute la stupidité de la chose... surtout quand on sait qu'il y a des gens à multi comptes, des comptes pour des animaux, etc.

Je rapelle que 100 milliards de valorisation pour FB ça représente 30 fois son CA ! Rien que ça. Pour comparaison, Google est valorisé 6 fois son CA et Apple 4 fois et ils font un % de résultat net quasi identique à celui de FB.

En gros, n'achetez pas d'actions FB :-)
Inscrit le 24/09/2003
984 messages publiés
Zergy, le 02/02/2012 - 10:44
Le dossier transmis aux autorités boursières américaines permettrait de lever au moins 5 milliards de dollars, soit environ 3,8 milliards d'euros

Image IPB
5 millions de dollards = 3,8 millions d'euros.
5 milliards de dollards = 3,8 milliards d'euros.
A moins que le dollard se soit écroulé dans la nuit.

Image IPB
Dollar, pas dollard

Le pauvre doit se retourner dans sa tombe
[message édité par MattCoalman le 02/02/2012 à 12:03 ]
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
"Nous ne construisons pas des services pour gagner de l'argent, nous gagnons de l'argent pour construire de nouveaux services"

Pauvre espèce de menteur de merde.

Rend l'argent, petit con. C'est plusieurs centaines de millions de gogos qui sont responsables de la valo boursière de ta merde blanc-bleue. Tes ronds, c'est leurs données.
Inscrit le 01/02/2012
41 messages publiés
845 millions d'utilisateurs x 1,2$ =1 milliard environ
Ou je n'ai rien compris à la démo ou il y a des 0 qui se sont perdus
[message édité par Aquenlou le 02/02/2012 à 13:59 ]
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
85% du chiffre d'affaires de Facebook est basé sur la pub, autrement dit sur du vent. Un analyste faisait la comparaison entre Facebook et avec McDo qui vont avoir la même capitalisation boursière : mais McDo possède des bâtiments, des usines, des friteuses, ... donc des biens matériels qui ont de la valeur.

Il suffirait que la mode change et que le public se déplace de Facebook à un autre site pour que Facebook ne vaille instantanément plus rien du tout. Il suffirait que les Adblocks se généralisent pour que le marché de la publicité sur Internet disparaissent. Il suffirait que la crise continue pour que les entreprises ferment le robinet de la pub (c'est toujours les lignes budgétaires consacrées à la pub qui disparaissent en premier).
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
zig, le 02/02/2012 - 12:45
Il suffirait que la mode change et que le public se déplace de Facebook à un autre site pour que Facebook ne vaille instantanément plus rien du tout. Il suffirait que les Adblocks se généralisent pour que le marché de la publicité sur Internet disparaissent. Il suffirait que la crise continue pour que les entreprises ferment le robinet de la pub (c'est toujours les lignes budgétaires consacrées à la pub qui disparaissent en premier).

Ou que les annonceurs se cassent la gueule…
Je me souvient qu'au début de la crise les journaux papier avaient vu leurs recettes publicitaires fondre comme neige au soleil.
[message édité par Zergy le 02/02/2012 à 12:54 ]
Inscrit le 03/10/2011
6764 messages publiés
... pourrait valoriser Facebook à 100 milliards de dollars ... Facebook a réalisé 3,71 milliards de dollards de chiffre d'affaires en 2011, et dégagé un bénéfice net d'un milliard de d'euros
Ok, donc les investisseurs seront remboursés dans 100 ans. C'est vraiment du long terme ...
[message édité par Centaurien le 02/02/2012 à 13:59 ]
Inscrit le 07/07/2010
340 messages publiés
zig, le 02/02/2012 - 12:45
85% du chiffre d'affaires de Facebook est basé sur la pub, autrement dit sur du vent. Un analyste faisait la comparaison entre Facebook et avec McDo qui vont avoir la même capitalisation boursière : mais McDo possède des bâtiments, des usines, des friteuses, ... donc des biens matériels qui ont de la valeur.

Il suffirait que la mode change et que le public se déplace de Facebook à un autre site pour que Facebook ne vaille instantanément plus rien du tout. Il suffirait que les Adblocks se généralisent pour que le marché de la publicité sur Internet disparaissent. Il suffirait que la crise continue pour que les entreprises ferment le robinet de la pub (c'est toujours les lignes budgétaires consacrées à la pub qui disparaissent en premier).

Et il suffirait d'un scandale chez McDo pour qu'il y ait un boycott total...
C'est pareil !!!

La seule différence, c'est que McDo pourra revendre les bâtiments lorsqu'ils seront en faillite... Mais Facebook pourrait revendre ses DataCenter...

Bref, je ne vois pas une énorme différence entre les deux... Avec des si, on refait le monde...

Board
http://monprogramme2012.lkws.fr
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
waddle, le 02/02/2012 - 11:31
100 Mrds de valo / 1 Mrd d'utilisateurs = 100$ par utilisateur et c'est là toute la stupidité de la chose... surtout quand on sait qu'il y a des gens à multi comptes, des comptes pour des animaux, etc.

Je rapelle que 100 milliards de valorisation pour FB ça représente 30 fois son CA ! Rien que ça. Pour comparaison, Google est valorisé 6 fois son CA et Apple 4 fois et ils font un % de résultat net quasi identique à celui de FB.


C'est donc ce qu'on appelle une bulle.
Inscrit le 10/10/2011
20 messages publiés
Putain les fot dans la traduction, c'est du lourd là.. Je sais pas qui c'est qui s'est pas relu mais ça fait mal

Quel interet pour eux de se mettre en bourse alors qu'ils ont deja plein de thunes pour investir?

Inscrit le 03/10/2011
6764 messages publiés
U., le 02/02/2012 - 13:54


C'est donc ce qu'on appelle une bulle.

C'est même plus une bulle, c'est une galaxie !
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
Centaurien, le 02/02/2012 - 13:19

... pourrait valoriser Facebook à 100 milliards de dollars ... Facebook a réalisé 3,71 milliards de dollards de chiffre d'affaires en 2011, et dégagé un bénéfice net d'un milliard de d'euros

Ok, donc les investisseurs seront remboursés dans 100 ans. C'est vraiment du long terme ...

En imaginant que facebook reverse tout son résultat net sous forme de dividendes. En imaginant aussi que le résultat net ne bouge pas.
M'enfin, investir dans facebook, ça me paraît être investir dans du vent. Mais comme les opérations en bourse ne se font que très peu sur une vision à long terme...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Et il suffirait d'un scandale chez McDo pour qu'il y ait un boycott total...
C'est pareil !!!

Un scandale, cela peut arriver à n'importe quelle entreprise, ce n'est pas un argument. Essaye de faire la différence entre l'économie réelle et l'économie virtuelle : essaye de faire la différence entre ce que possède McDo en termes d'actifs mobiliers et immobiliers, de stocks, ... et ce que possède Facebook.

Encore une fois, Facebook ne vend aucun produit : ils vendent de l'espace publicitaire, c'est à dire du vent. Imagine quelque chose de plus probable qu'un scandale : 3 ou 4 gros pays qui font passer des lois qui interdisent la collecte d'informations personnelles à des fins de publicité ciblée. Le business de Facebook en prendrait plein la gueule !
Inscrit le 10/11/2008
4008 messages publiés
"Nous ne construisons pas des services pour gagner de l'argent, nous gagnons de l'argent pour construire de nouveaux services"


Alors la soit je suis bourré, soit j'ai mal compris l'astuce mais

Pour construire un service tu gagne de l'argent OK oui mais comment tu va le gagner ton pognon? il faut bien produire et proposer un produit ou un service a vendre c'est le but d'une personne morale a but lucratif?

Acheter des fournitures/savoir faire (matériel personnel etc.) pour produire et vendre un bien ou un service et faire un bénéfice (puisque FB n'est pas une oeuvre de charité), bénéfice que il faudra par la suite répartir avec stratégie pour pouvoir faire évoluer la boite etc. etc.

Messieurs les futurs investisseurs vous êtes prévenu le saint esprit va vous rendre riche! sans prise de risque ni investissement préalable! ou la multiplication des petits pains (c'est comme cela que l'industrie du divertissement par dans le mur elle a oublier le mode d'emploi et espère le saint esprit)
Inscrit le 05/10/2011
2885 messages publiés
jbsorba, le 02/02/2012 - 16:04
"Nous ne construisons pas des services pour gagner de l'argent, nous gagnons de l'argent pour construire de nouveaux services"


Alors la soit je suis bourré, soit j'ai mal compris l'astuce mais

Pour construire un service tu gagne de l'argent OK oui mais comment tu va le gagner ton pognon? il faut bien produire et proposer un produit ou un service a vendre c'est le but d'une personne morale a but lucratif?

Acheter des fournitures/savoir faire (matériel personnel etc.) pour produire et vendre un bien ou un service et faire un bénéfice (puisque FB n'est pas une oeuvre de charité), bénéfice que il faudra par la suite répartir avec stratégie pour pouvoir faire évoluer la boite etc. etc.

Vi. Cette phrase est complètement débile... En gros, il dit "on fait comme toutes les entreprises : on gagne de l'argent, et on en réinvestit une partie". Wahou, transcendant.
Inscrit le 06/05/2009
150 messages publiés
"Facebook se lance en Bourse mais impose sa vision aux actionnaires"

Peut-être le titre le plus naîf concernant la Finance...
A-t-on déjà vu un rapport comme cela dans toute l'histoire de la bourse ?
Inscrit le 26/01/2012
64 messages publiés
J'ai surtout peur que par cette entrée en bourse, facebook se montre de moins en moins frileux quant à l'utilisation qu'ils vont faire des données personnelles pour générer du revenus. M'enfin j'ose espérer que c'est le coup de poker en trop de zuckenberg qui fera écrouler son empire, qui n'est qu'une immense bombe à retardement qui explosera soit à la gueule des utilisateurs, soit des investisseurs... Mais on sait pas encore lequel des deux ce sera
Inscrit le 27/01/2012
15 messages publiés
Encore une fois, Facebook ne vend aucun produit : ils vendent de l'espace publicitaire, c'est à dire du vent.


Facebook vend des clients. De la meme facon que TF1 ou Le Monde. Demain, si tout le monde s'arrete de regarder TF1, TF1 est mort.

Des clients, ca vaut de l'argent. Va acheter un cabinet de medecin et regarde a combien est valorise la "clientele" du medecin actuel. Pourtant, c'est du vent, les patients peuvent aller chez un autre medecin du jour au lendemain.
[message édité par romvinot le 03/02/2012 à 14:06 ]
Inscrit le 19/03/2012
1 messages publiés
"Encore une fois, Facebook ne vend aucun produit : ils vendent de l'espace publicitaire, c'est à dire du vent."
Et Google il vend des frites ?
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11