Apple vient d'obtenir un brevet lui assurant l'exclusivité de la fonction permettant à un utilisateur de naviguer entre les applications pendant un appel téléphonique. Cette protection pourrait forcer les constructeurs à modifier Android d'une façon moins agréable pour leurs clients, et donc à améliorer l'image de l'OS d'Apple auprès de ces derniers.

Après sa récente victoire contre HTC, qui pourrait empêcher ce dernier de vendre ses smartphones aux Etats-Unis, Apple vient de se voir attribuer un nouveau brevet qui pourrait gêner l’ensemble des constructeurs utilisant Android en influant sur l’interface utilisateur du système d’exploitation.

Ce brevet, n°8 082 523, attribue à Apple l’exclusivité de la fonction permettant de passer d’une application à l’autre pendant un appel téléphonique, ce que tous les smartphones permettent aujourd’hui de faire. De plus, comme le note CBS, le vocabulaire utilisé dans le document fait qu’il sera compliqué pour les concurrents de la firme de Cupertino de contourner cette disposition. Le brevet va même jusqu’à décrire comment un utilisateur peut utiliser son doigt pour naviguer dans les menus et choisir une autre application.

Apple dispose là d’une arme lui permettant de mettre à exécution les menaces de Steve Jobs qui avait, en effet, promis « une guerre thermonucléaire » à Android. Il n’est cependant pas encore certain qu’Apple utilisera ce brevet dans l’immédiat, et rien ne nous dit comment il sera utilisé. Mais la firme pourrait re-multiplier les procès, demander une rétribution pour chaque appareil vendu utilisant ce système ou forcer Google à implémenter cette fonction d’une façon désagréable pour l’utilisateur. L’opération lui serait alors bénéfique, les ventes d’Android dépassant aujourd’hui largement celles d’iOS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés