Selon un politologue allemand, le Parti Pirate pourrait être en position de gagner un siège au Parlement, lors des élections de Berlin dans 10 jours.

Le dimanche 18 septembre prochain aura lieu le dernier des sept scrutins régionaux qui doivent déterminer la composition du Bundersrat, la chambre des Länder allemands. Quatre sièges seront ainsi attribués pour représenter Berlin, dans une capitale traditionnellement orientée à gauche et de plus en plus en plus influencée par sa population jeune.

Interrogé par le quotidien Welt, le politologue Oskar Niedermayer prévient qu’il ne faut pas sous-estimer l’importance grimpante du Parti Pirate, qui pourrait même selon lui accéder pour la première fois au Parlement allemand.

« Les pirates forment une sorte de valve de protestation. Et ils sont encore intacts« , indique le chercheur en sciences-politique. Il imagine le PiratenPartei capable de prendre des voix aux Verts, qui partagent la même attractivité auprès des jeunes. Mais le PP a l’avantage d’une plus grande fraîcheur et de porter un discours qui séduit sur les nouvelles technologies.

En 2009, alors qu’il avait obtenu 2 % des voix au niveau national, le Parti Pirate allemand avait réuni 3,35 % des voix à Berlin, lors des dernières élections législatives.

« J’ai moi-même été un peu surpris que les Pirates soient devenus si forts à Berlin« , analyse aujourd’hui Niedermayer. Outre les voix des Verts qu’il pourrait capter, le Parti Pirate a selon lui la capacité d’amener aux urnes des électeurs qui sont traditionnellement abstentionnistes. « Ce n’est pas un parti amusant, mais ce sont tous des jeunes gens intelligents« .

Un encouragement pour le Parti Pirate français, qui prépare déjà les élections 2012 ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés