Google peut continuer ses opérations en Chine, non sans avoir dû procéder à quelques ajustements. Ces dernières n'ont pas été précisées par le ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information. L'an prochain, Google devra à nouveau montrer patte blanche pour renouveler sa licence d'exploitation.

Google peut souffler. Après une longue période d’incertitude, les autorités chinoises ont finalement délivré le précieux sésame au moteur de recherche américain : la licence d’exploitation pour FAI. Avec ce papier en poche, la firme de Mountain View peut continuer ses opérations sur le territoire chinois pendant une année entière. Un renouvellement qui s’est toutefois accompagné de quelques « ajustements ».

Le ministère chinois de l’industrie et des technologies de l’information a en effet indiqué que certaines modifications, sans préciser lesquelles, avaient été demandées à Google pour que l’entreprise américaine obtienne le renouvellement de sa licence. On imagine cependant que ces ajustements portent essentiellement sur les résultats fournis par la version chinoise du moteur de recherche.

Cela ne serait pas surprenant au regard des relations difficiles entre Google et le pouvoir chinois. Excédé par la censure et les attaques informatiques dont il fait régulièrement l’objet, le moteur de recherche avait menacé au début de l’année 2010 de quitter le marché chinois. Google avait dans la foulée mis en place une redirection partielle de la version chinoise de Google vers la version hong-kongaise, non censurée.

Reste à savoir si Google parviendra à renouveler l’an prochain cette licence. En effet, les frictions avec les autorités chinoises sont nombreuses entre les deux parties. Récemment encore, Google s’était plaint d’attaques informatiques en provenance du territoire chinois. Des accusations qui ont agacé le parti communiste chinois qui a répliqué, via l’un de ses organes de presse officiels, en reprochant à Google d’avoir des motivations politiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés